AEEC logo

AEEC 2021 Spa 1

Le rythme continue de s’accélérer en Alpine Elf Europa Cup avec le cinquième rendez-vous de la saison sur le Circuit Paul Ricard. Les trois catégories pourraient connaître leurs lauréats dès cette semaine, mais le théâtre du Grand Prix de France est souvent propice aux rebondissements et aux retournements de situation 

Trois ans et quatre mois jour pour jour après avoir accueilli la renaissance de l’Alpine Elf Europa Cup, le seul tracé présent chaque année au calendrier de la discipline promet aux concurrents un nouveau week-end intense tant les enjeux seront importants au Castellet.

LA COURSE AU TITRE S’ACCÉLÈRE

Victorieux sur trois des quatre circuits déjà visités par l’Alpine Elf Europa Cup cette saison, Jean-Baptiste Mela (Autosport GP) pourrait faire un grand pas vers sa deuxième couronne consécutive s’il réplique le rythme lui ayant permis de s’imposer chez les Juniors en 2018 et 2019 et de signer deux victoires au général en 2020.

Fort d’une avance de vingt-trois points, le champion en titre aura toutefois fort à faire face à ses poursuivants. Avec cinq podiums à son actif, Lilou Wadoux (Patrick Roger Autosport GP) jettera toutes ses forces dans la bataille pour maintenir son équipier sous pression tandis que Laurent Hurgon (LSGroup Autosport GP) voudra s’appuyer sur son expérience du tracé où il a obtenu son premier succès dans la discipline il y a un peu plus d’un an. 

Dernier pilote à pouvoir priver la structure Autosport GP du sacre principal et dans la catégorie Junior, le Belge Ugo de Wilde (Herrero Racing) cherchera pour sa part à renouer avec la victoire pour préserver ses chances et créer la surprise lors de la finale de Portimão. 

LES OUTSIDERS À LA FÊTE ?

Si le titre est désormais hors de leur portée, les Juniors Corentin Tierce (Herrero Racing) et Simon Tirman (Autosport GP) joueront pleinement leur carte sur une piste qu’ils connaissent bien. Le premier cité visera notamment son premier podium de la saison pour conforter sa cinquième place au classement malgré la montée en puissance de Simon Tirman, victorieux en début de mois à Barcelone. 

En parallèle, Gosia Rdest (Chazel Technologie Course) et Louis Méric (Race Cars Consulting) auront à cœur de signer une brillante performance pour faire leur retour dans le top cinq tandis que Lucas Frayssinet (Chazel Technologie Course) voudra confirmer ses progrès par un résultat probant. Leur mission pourrait toutefois être mise à mal avec l’arrivée d’un nouveau binôme formé par Henry Hassid, Champion de France FFSA GT en 2012, et  Maxime Hassid chez Chazel Technologie Course. 

JEU, SET ET MATCH POUR AURIACOMBE ?

La bataille s’annonce tout aussi intense dans la catégorie Gentlemen, où la situation dans la course au titre est plus claire puisque les concurrents de Stéphane Auriacombe (Herrero Racing) sont dos au mur. 

Si le leader a vu sa série de six victoires consécutives s’arrêter à Barcelone, Stéphane Auriacombe se rend au Castellet avec trente-neuf points d’avance sur son plus proche poursuivant, Philippe Bourgois (Chazel Technologie Course). Vainqueur sur le tracé varois ces deux dernières années, le Belge devra revenir à moins de trente unités pour préserver ses espoirs de défendre sa couronne alors que son rival pourrait sceller l’affaire s’il termine juste derrière lui. Absent à Barcelone, Pierre Macchi (Patrick Roger Autosport GP) réintègrera le peloton tout en étant confronté au même défi, tout comme Laurent Richard (Herrero Racing), quatre fois deuxième en autant de départs, et Grégory Romano (Autosport GP).

S’il ne peut plus prétendre au sacre, Franc Rouxel (Herrero Racing) aura à cœur de briller alors que Le Castellet accueillera le retour de plusieurs concurrents bien connus. Sacré en 2019 chez les Gentlemen, Mathieu Blaise (Herrero Racing) souhaitera démontrer que son coup de volant est resté intact après plus d’un an d’absence tandis que Race Cars Consulting alignera Franck Labescat, multiple vainqueur dans la catégorie, et Anthony Fournier, dauphin de Philippe Bourgois et victorieux au Circuit Paul Ricard l’an passé. 

Le plateau sera complété par l’acteur belge Stéphane De Groodt, qui retrouvera ses premières amours en effectuant son retour en compétition au volant de l’Alpine A110 n°110, non éligible aux points.

HORAIRES

Vendredi 1er octobre
11h45-12h25 : Essais libres 1
19h30-20h10 : Essais libres 2

Samedi 2 octobre
9h15-9h35 : Qualifications 1
16h50-17h20 : Course 1

Dimanche 3 octobre
9h15-9h35 : Qualifications 2
16h35-17h05 : Course 2