Index de l'article

Samedi 30/10:

EL1

Grille de départ

 

Samedi matin, Matthieu Vaxiviere était chargé du départ des 6 Heures de Bahreïn. Offensif d’entrée de jeu, le Français menaçait la Toyota n°7 au premier virage avant de mettre le duo de tête sous pression. Sa mission pour trouver l’ouverture était toutefois compliquée par un problème d’accélérateur. 

Matthieu Vaxiviere terminait son premier relais en troisième position avant de transmettre le témoin à Nicolas Lapierre, puis à André Negrão. Toujours installés au troisième rang après deux heures, le Brésilien et l’équipe étaient piégés par un full course yellow intervenant peu après leur passage aux stands. L’Alpine n°36 réagissait rapidement en décalant sa stratégie avec un arrêt anticipé avant que le Brésilien ne rende le volant à Matthieu Vaxiviere, prêt à repartir au combat. 

Malgré ce pit-stop supplémentaire, Alpine Elf Matmut Endurance Team conservait la troisième place avant d’aborder les cent dernières minutes de course. À l’affût de la moindre opportunité, le Français affichait un rythme à la fois solide et régulier lors de ses cinquante-trois tours jusqu’au drapeau à damier. 

Les efforts du trio dans le désert bahreïni étaient loin de rester vains puisqu’Alpine s’assurait un cinquième podium consécutif en autant de départs depuis son retour dans la catégorie reine du Championnat du Monde FIA d’Endurance. Ce résultat permet à Alpine Elf Matmut Endurance Team de sceller définitivement sa deuxième position au classement par équipes. Chez les pilotes, Mathieu Vaxiviere, André Negrão et Nicolas Lapierre peuvent toujours prétendre au deuxième rang puisqu’ils comptent vingt-cinq points de retard sur leurs rivaux et qu’il reste trente-neuf unités à distribuer. 

Les Bleus auront l’occasion de prendre leur revanche dès la semaine prochaine à l’occasion de la finale du calendrier : les 8 Heures de Bahreïn. Les concurrents se retrouveront à nouveau sur le Circuit International de Bahreïn pour une course plus longue de deux heures, et se finissant cette fois de nuit. 

WEC 2021 6h Bahrain C podium

FIAWEC:

Après 2h de course.  Leader: No.7 Jose-Maria Lopez, Toyota Gazoo Racing 

  • La voiture n°8 Toyota Gazoo Racing de Sébastien Buemi, auteur de la pole , mène la course mais est passée par la voiture n°7 de Mike Conway. 
  • Les positions s'échangent à nouveau avant la première série d'arrêts, la n°7 choisissant de garder Conway à bord tandis que l'équipe n°8 remplace Buemi par Brendon Hartley.  
  • Les deux Toyota usent beaucoup les pneus du côté gauche, mais un petit retard de la n°7 sur les changements de pneus permet à Hartley de bénéficier d'un avantage de 2,5 secondes dans le deuxième relais. 
  • Mais Conway se défend et parvient à reprendre la tête sur la piste et commence à creuser l'écart en tête.  
  • Après deux heures de course, un drapeau jaune (Full Course Yellow) intervient pour des débris sur la piste, alors que la n°8 est dans les stands et Kazuki Nakajima émerge avec 12 secondes de retard sur la n°7 de Lopez. 
  • Alpine souffre de plusieurs problèmes qui lui coûtent un temps précieux, notamment un contact avec la Porsche n°88 et un petit problème sur la pédale d'accélérateur. 
  • Nicolas Lapierre prend le relais dans le cockpit et se place en troisième position lorsque le premier FCY est déployé, mais il grignote du temps dans cette parenthèse et n'est qu'à quatre secondes de la Toyota n°8 de Nakajima.

Après 4h de course. Leader: Jose-Maria Lopez, Toyota Gazoo Racing 

  • Toyota Gazoo Racing  poursuit sa domination après quatre heures de course. Jose-Maria Lopez contrôle l'écart avec l’autre Hypercar GR010-HYBRID n°8 de Sébastien Buemi revenu dans le cockpit pour un nouveau relais. 
  • Lopez survit à un freinage hasardeux au virage n°1 de la quatrième heure et profite de deux relais impeccables pour conserver 16 secondes d'avance. 
  • La n°8 est de nouveau légèrement retardée lors de son pitstop, après avoir été retardée durant le deuxième Full Course Yellow engendrée par la perte d'une roue sur la Dragonspeed LMP2. 
  • La dégradation des pneumatiques est élevée alors que la température grimpe à 34,4 degrés Celsius, obligeant les pilotes à gérer les pneumatiques pendant les doubles relais. 
  • Alpine ELF Matmut se maintient en troisième position après avoir choisi de sortir de sa stratégie après le FCY. Matthieu Vaxiviere pointe à moins d'un tour des Toyota.

 

L'hypercar hybride Toyota GR010 n°7 pilotée par Jose-Maria Lopez, Kamui Kobayashi et Mike Conway a remporté aujourd'hui les 6 Heures de Bapco de Bahreïn, l'avant-dernière manche du Championnat du Monde d'Endurance FIA. C'est la troisième victoire consécutive de la voiture n°7.

Kobayashi a emmené la Toyota Gazoo Racing Hypercar au drapeau à damiers 51s devant la voiture sœur n°8 conduite par Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima et Brendon Hartley. Ce faisant, l'équipage n°7 a réussi à augmenter de 15 points son avance au Championnat du monde sur la voiture n°8, faisant du trio le grand favori pour la finale de la saison la semaine prochaine.

L'équipage final a lutté contre l'usure des pneus dans les conditions étouffantes du circuit international de Bahreïn alors que les températures atteignaient près de 35 degrés Celsius cet après-midi. Au cours de la seconde moitié de la course, l'équipe a également perdu du temps en raison d'un arrêt au stand lent et a ressenti l'impact d'un jaune complet du parcours, mettant ainsi fin à ses chances de rattraper ses coéquipiers.

Le doublé de Toyota aujourd'hui permet au constructeur japonais de remporter le tout premier titre de champion du monde d'endurance Hypercar et marque la 34e victoire de Toyota en WEC.

Alpine Elf Matmut a décroché la troisième place du podium dans la catégorie Hypercar, l'équipe terminant à un tour des Toyota après avoir perdu du temps dans le premier relais suite à un contact avec la Porsche n°88 Dempsey-Proton Racing.

L'Alpine A480 Gibson, partagée par André Negrao, Nicolas Lapierre et Matthieu Vaxiviere, a également souffert d'un problème de pédale d'accélérateur qui a gêné les temps d'arrêt du trio.

Les équipes ont maintenant une très courte pause avant de retourner sur le circuit international de Bahreïn pour la dernière manche de l'année - les 8 heures de Bapco de clôture de la saison - qui auront lieu le week-end prochain (5-6 novembre).

WEC 2021 6h Bahrain C 0

VOIR OU REVOIR LA COURSE

h01

h02

h03

h04

h05

h06

chrono bleu min chrono bleu min chrono bleu min chrono bleu min chrono bleu min chrono bleu min
chrono bleu min chrono bleu min chrono bleu min chrono bleu min chrono bleu min chrono bleu min

DEROULE DE LA COURSE   pdf

LES TEMPS FORTS DE LA COURSE

COURSE
A480_WEC_2021_Spa C A480_WEC_2021_Spa C A480_WEC_2021_Spa C
A480_WEC_2021_Spa C A480_WEC_2021_Spa C A480_WEC_2021_Spa C
A480_WEC_2021_Spa C A480_WEC_2021_Spa C A480_WEC_2021_Spa C
A480_WEC_2021_Spa C A480_WEC_2021_Spa C A480_WEC_2021_Spa C