Dimanche 02/10 12h25:

GT4 European Series course2

  GRILLE DE DEPART 

  Les titres GT4 European Series attribués lors de la finale spectaculaire de la saison de Barcelone

Les trois titres de champion des pilotes de la GT4 European Series ont été remportés lors d'une finale de saison dramatique à Barcelone.

Rappange et Herremans remportent leur première victoire pure et simple pour V8 Racing lors d'une fusillade dans le dernier tour, alors que Sasse et Ortmann gagnent en argent. Hamon et Blanchemain s'imposent en am
Les pilotes Saintéloc Racing Bastard et Meyuhas arrachent le titre d'Argent d'un seul point
Le duo Akkodis ASP Team Beaubelique et Pla sont enfin couronnés en Pro-Am
Loboda et Solukovtsev s'accrochent au championnat Am pour W&S Motorsport
Les titres par équipes reviennent à Saintéloc Racing (Argent) et Akkodis ASP Team (Pro-Am, Am)

Alors que les victoires en course étaient partagées entre Dante Rappange/Kenny Herremans, Hugo Sasse/Mike David Ortmann et Christophe Hamon/Michael Blanchemain, les histoires de la course ont été retrouvées plus loin où les championnats de classe ont été décidés dans des circonstances exceptionnelles.

En luttant jusqu'à la cinquième place de leur Audi R8 LMS Saintéloc Racing, Erwan Bastard et Roee Meyu ont bouclé une année de rêve en arrachant le titre d'Argent d'un seul point, profitant d'un déchirement pour le NM Racing Team Mercedes-AMG de Lluc Ibañez et Enzo Joulié.

Jean-Luc Beaubelique et Jim Pla ont finalement mis la main sur le trophée du championnat Pro-Am, malgré un effort fougueux de Gregory Guilvert/Fabien Michal du Saintéloc Racing.

Enfin, le duo Mikhail Loboda et Andrey Solukovtsev de W&S Motorsport a enduré une finale acharnée, devant surveiller depuis la ligne de touche après la panne du moteur de leur Porsche au début. Cependant, leurs rivaux n'ayant pas réussi à rattraper suffisamment de terrain, ils ont tout de même obtenu un titre Am durement gagné.

champions

Camaro bondit tard, alors que Bastard et Meyuhas entrent dans l'histoire

Au cours de ce qui s'est avéré être une finale de saison fortement interrompue sur le Circuit de Barcelona Catalunya, Dante Rappange et Kenny Herremans ont bondi au tout dernier virage pour arracher la première victoire au classement général de la saison pour la Chevrolet Camaro V8 Racing, car les trois titres étaient décidé derrière eux.

Et il y a eu un énorme drame dès le début, à plus d'un titre. Après avoir perdu samedi, le titre d'argent semblait être entre les mains de Joulié et Ibañez, qui ont aligné leur Mercedes-AMG du NM Racing Team au premier rang aux côtés de la Porsche Allied Racing d'Alexander Hartvig/Moritz Wiskirchen en pole position.

Alors que le peloton s'approchait du départ lancé, Joulié a obtenu un excellent lancement, si bon qu'il a menacé de doubler accidentellement Hartvig avant la ligne de départ. Joulié a dû reculer et la perte d'élan signifiait qu'il était submergé dans la ligne droite, puis écarté au virage 1.

Sacha Bottemanne, au volant de l'Audi R8 LMS n°67 du Team Fullmotorsport, a battu les deux partants de la première ligne, qui a trouvé de l'espace au milieu pour prendre la tête. Cependant, il obtiendrait alors immédiatement une pénalité de cinq secondes en tissant excessivement pour réchauffer ses pneus lors de la course au premier virage, où les choses ont commencé à se compliquer.

Simon Tirman a fait tourner son Autosport GP Alpine en direction du virage 2 et a été heurté par le non-voyant Aleksandr Vaintrub au passage. La voiture de sécurité a été immédiatement appelée, mais comme le peloton ralentissait, il y avait plus de contact puisque Allied Porsche d'Andreas Mayrl, Saintéloc Audi de Gregory Curson Faessel et Code Racing Alpine de Loïc Villiger se sont tous retrouvés dans les barrières.

Les choses ont ensuite empiré lorsque la Porsche W&S Motorsport, leader du championnat Am, entre les mains de Solukovtsev, a eu un problème de moteur en phase terminale. La course a tenté de se poursuivre alors que les voitures, les débris et divers fluides étaient évacués de la piste, mais avec trop de désordre pour reprendre le chemin en toute sécurité, la course a été interrompue à mi-parcours, toutes les voitures retournant aux stands pour terminer leur pilote obligatoire. changements. Une fois que la piste était à nouveau prête, la course repartait avec les voitures dans le même ordre, derrière la voiture de sécurité.

Cela a fait 15 dernières minutes de course à bout de souffle, alors que tout le monde tentait de faire sa marque. Marc Lopez avait repris l'Audi de tête à Bottemanne, mais a eu du mal et a été rapidement relégué à la sixième place au redémarrage.

Lariche était le premier à franchir le pas avec le Team Speedcar R8, mais il avait la Porsche de Wiskirchen, l'Aston Martin d'Hugo Sasse et la Camaro de Rappange juste derrière. La course a ensuite été à nouveau neutralisée lorsque Lopez a été basculé en tête-à-queue par la Centri Porsche Ticino Cayman d'Alex Fontana au virage 1, avec son Audi échouée dans le gravier. Il n'a pas fallu longtemps pour dégager, et une fois de plus la course a repris avec quatre minutes au compteur, à quel point Wiskirchen a été mélangé dans le gravier au virage 7. Cela a convoqué un dernier parcours jaune complet, qui a été dégagé juste au moment où les leaders sont entrés. le dernier secteur dans le dernier tour.

Cela s'est avéré crucial pour Rappange, qui avait dépassé Wiskirchen et Sasse pour se classer deuxième avant l'appel de la finale du FCY. Lorsque la course a repris dans la chicane finale, Rappange a réagi plus vite que Lariche, obtenant le saut pour mettre la Camaro devant dans le dernier virage pour arracher la victoire. Lariche et Consani ont pris la deuxième place et la médaille d'argent sur la route, mais ont ensuite été amarrés cinq secondes pour ne pas avoir ralenti pendant une période FCY, ce qui les a fait reculer. Cela a donné la médaille d'argent à Sasse et Ortmann, avec la Toyota de Romain Monti/Antoine Potty deuxième et la Borusan Otomotive BMw M4 de Will Burns/Berkay Besler troisième complétant le podium de la catégorie. Fontana et Jean-Baptiste Mela/Laurent Hurgon's Autosport GP Alpine ont suivi la Camaro sur le podium Pro-Am.

Avec les vainqueurs à l'écart, la plus grande tension est venue dans la lutte pour le championnat d'argent. Après le drame du départ, Joulié a finalement été relégué à la 19e place, trois places derrière l'Audi de Bastard, avec seulement trois points séparant les deux voitures dans la course au titre. Les deux équipes ont échangé des pilotes pendant le drapeau rouge, alors Meyuhas a redémarré le sprint final juste devant Ibañez et, tandis que Meyuhas a réussi à se frayer un chemin dans l'ordre pour terminer un éventuel cinquième de classe, Ibañez a eu du mal à le suivre à travers le peloton au milieu des arrêts. . L'Espagnol a réussi à dépasser l'Aston Martin Racing Spirit of Léman de Konstantin Lachenauer pour la septième place juste avant la finale FCY, mais même cela lui a laissé un point d'avance. Cela a donné le titre à Bastard et Meyuhas, quelques semaines seulement après avoir remporté la couronne d'argent du Championnat de France FFSA GT.

Il y avait aussi une compétition tendue pour la couronne Pro-Am, alors que Guilvert/Michal poussaient fort pour surmonter l'avantage de points de Beaubelique et Pla. L'Audi finirait cinquième de sa catégorie, la laissant loin de l'Akkodis ASP Team Mercedes, qui pourrait atteindre la 12e place pour enfin assurer le titre à Beaubelique et Pla, même s'ils n'ont pas réussi à marquer pour une deuxième course ce week-end.

Une panne de moteur ne peut empêcher Solukovtsev et Loboda de remporter la couronne Am

C'était une histoire similaire dans la classe Am, car Solukovtsev et Loboda ont été forcés de s'asseoir et de regarder après que leur moteur ait expiré tôt. Mais, Mauro Ricci devant être au pire deuxième pour réviser l'équipage W&S Motorsport, ils n'ont jamais été vraiment menacés. Surtout lorsque la voiture de Ricci et Fabien Barthez a rencontré des problèmes et a terminé neuvième.

Dans la course elle-même, Christophe Hamon et Michael Blanchemain sont sortis vainqueurs, rattrapant la victoire perdue samedi. Florent Grizaud et Kévin Jimenez ont réalisé un superbe premier week-end avec une deuxième place dans l'Aston Martin GPA Racing, tandis que Henrik Lyngbye Pedersen et Markus Lungstrass ont complété le podium dans leur Aston Martin Team Spirit Racing.

Quant aux championnats Teams, Saintéloc s'est faufilé dans la catégorie Silver avec deux points d'avance sur NM Racing Team. L'équipe Akkodis ASP a fait le doublé en remportant les championnats des classes Pro-am et Am, devançant W&S Motorsport de deux points dans les rangs Am après le non-score de l'équipe allemande lors de la finale.

Tous les regards se tournent désormais vers 2023, lorsque la GT4 European Series reviendra à Monza en Italie, en avril prochain.

  

02/10/22, Code Racing Development: "[Quelle déception...]
La course finale de la saison 2022 des GT4 European Series se solde par un abandon... Loïc a été victime d'un accrochage sous Safety Car... Vraiment dommage, il avait pris un bon envol.
Nous pouvons tirer un bilan positif de cette saison, avec des belles performances, notamment deux victoires, deux pole positions. "

03/10/22, Autosport GP: " La finale du GT4 European Series à Barcelone aura été très émotive pour toute l'équipe AutosportGP !
En effet, c'est le soleil de Barcelone que la Course 2 prends son départ :
Une grille à l'avantage d'Autosport GP qui réussira à tirer l'épingle de son jeu. Malheureusement, c'est un DNF pour Simon Tirman et Paul Cauhaupé #110 qui ne se verront pas franchir la ligne d'arrivée suite à un accident. Après de longues minutes sous Safety Car et une belle remontée de Laurent Hurgon et Jean-Baptise Mela à bord de la #55, la course est relancée ce qui a permis à la #55 de signer son tout premier podium de la saison ! Une P3 au classement Pro-AM et P7 au classement général !
Une belle fin de saison qui a ému la Team Autosport GP et en a mis plein les yeux pour la saison prochaine !"

Classement général
1er Dante Rappange / Kenny Herremans (Pro-AM Cup #17 ) en 1:00:30.427
2ème Hugo Sasse / Mike David Ortmann (Silver Cup #24 ) en 1:00:30.835
3ème Romain Monti / Antoine Potty (Silver Cup #66 ) en 1:00:31.234       chrono bleu min    chrono bleu min cat

Meilleur tour : 1:55.967 (145.1 km/h), (No.19) Tom Canning

Classement AM
1er Christophe Hamon / Michael Blanchemain (AM Cup #69 ) en 1:00:41.264
2ème Florent Grizaud / Kevin Jimenez (AM Cup #72 ) en 1:00:43.529
3ème Henrik Lyngbye Pedersen / Markus Lungstrass (AM Cup #18 ) en 1:00:48.742

Meilleur tour : Cat 'Am': 1:56.800 (144 km/h), (No.69) Christophe Hamon

 EGTS Barcelone 2022 A110 GT4 C 26

Classement Pro-Am
1er Dante Rappange / Kenny Herremans (Pro-AM Cup #17 ) en 1:00:30.427
2ème Alex Fontana / Ivan Jacoma (Pro-AM Cup #738 ) en 1:00:31.478
3ème Jean-Baptiste Mela / Laurent Hurgon (Pro-AM Cup #55 ) en 1:00:32.556

Meilleur tour : Cat 'Pro-Am': 1:55.983 (145.1 km/h), (No.60) Alain Valente

 EGTS Barcelone 2022 A110 GT4 C 27

Classement Silver
1er Hugo Sasse / Mike David Ortmann (Silver Cup #24 ) en 1:00:30.835
2ème Romain Monti / Antoine Potty (Silver Cup #66 ) en 1:00:31.234
3ème Berkay Besler / William Burns (Silver Cup #12 ) en 1:00:32.170

Meilleur tour : Cat 'Silver': 1:55.967 (145.1 km/h), (No.19) Tom Canning

 EGTS Barcelone 2022 A110 GT4 C 28

VOIR OU REVOIR LA COURSE 2

 

 

DEROULE DE LA COURSE 2

Télécharger le document: EGTS_GT4_Barcelone_C2.pdf

COURSE 2
EGTS Barcelone Course2. EGTS Barcelone Course2. EGTS Barcelone Course2.
EGTS Barcelone Course2. EGTS Barcelone Course2. EGTS Barcelone Course2.
EGTS Barcelone Course2. EGTS Barcelone Course2. EGTS Barcelone Course2.
EGTS Barcelone Course2. EGTS Barcelone Course2. EGTS Barcelone Course2.
EGTS Barcelone Course2. EGTS Barcelone Course2. EGTS Barcelone Course2.
EGTS Barcelone Course2. EGTS Barcelone Course2. EGTS Barcelone Course2.
EGTS Barcelone Course2. EGTS Barcelone Course2. EGTS Barcelone Course2.
EGTS Barcelone Course2. EGTS Barcelone Course2. EGTS Barcelone Course2.
  EGTS Barcelone Course2.