Nicolas Lapierre, Stéphane Richelmi et Gustavo Menezes ont terminé troisième aux 6 Heures de Fuji montant pour leur sixième podium consécutif de la saison!
Le no.36 Signatech-Alpine aura une chance d'obtenir le titre LMP2 Championnat du Monde d'Endurance FIA ​​lors de la manche suivante, tenue à Shanghai (6 Novembre). ">En dépit des affrontements avec un autre concurrent dans les premières étapes de la course, le n°35 Baxi DC Racing Alpine fait à la fin, terminant à la neuvième place.

Après avoir consacré les séances d'eesais libres à l'amélioration de l'équilibre des A460 #36 et #35 alpines sur le circuit de Fuji, Gustavo Menezes et Nicolas Lapierre qualifiés second avec l'A460-36 Signatech-Alpine, manquant la pole position de seulement deux dixièmes. David Cheng et Ho-Pin Tung régler le temps le plus rapide pour une onzième place sur la grille avec l'A460-35 Baxi DC Racing Alpine.

Les concurrents ont été accueillis avec du beau temps le dimanche matin alors que la course a commencé à 11h, heure locale. La course a commencé à un rythme effréné, avec une série de gros combats.

A partir de ce moment-là, la course du Baxi DC Racing Alpine a été compromise. Après un double relais, Ho-Pin a remis le volant à Paul-Loup Chatin. C'était son retour dans l'équipe Alpine. Il a produit une solide performance et cadre de très bons chronos et gagne cinq places!

Pendant ce temps, Nicolas Lapierre luttait dur. Visant à faire un arrêt au stand de moins, l'équipepris une stratégie différente dans les premières étapes de la course, Stéphane Richelmi a succédé à Nicolas à la fin du premier relais. Cette approche a permis à la voiture n°36 de rester en lice pour la victoire, brièvement mené la course comme les voitures rivales dénoyautées.

Puis Gustavo Menezes a effectué son deuxièle relais. Comme ses coéquipiers, il a défendu sa place sur le terrain pour toute sa valeur et a fourni aux téléspectateurs avec des actions les plus spectaculaires sur la piste! Taper dans les freins le plus tard possible à la fin de la longue ligne droite du Fuji Speedway, il a été forcé de laisser passer la Manor de No.44 et traverse la piste pour revenir en passant les vibreurs!

Nicolas Lapierre est resté dans le top trois jusqu'au drapeau à damier, prêt à saisir les opportunités offertes par le no.26 G-Drive ou RGR de no.43. En fin de compte, la troisième place dans la catégorie LMP2 est un excellent résultat pour l'équipe Signatech-Alpine, qui a seulement perdu trois points à leurs rivaux directs au championnat.

Le no.35 Baxi DC Racing Alpine a montré rythme très forte dans les phases finales pour terminer à la neuvième place. Après le passage de David Cheng, Ho-Pin Tung a repris pour les quelques derniers tours. Il se révèle être plus rapide que les voitures de tête, qui étaient néanmoins battent pour la victoire!

Signatech-Alpine est toujours en tête du classement général avec 171 points, avec 35 points d'avance sur la deuxième place. Baxi DC Racing Alpine est neuvième avec 24 points.

La prochaine manche du FIA WEC aura lieu le 6 Novembre à Shanghai.

Bernard Ollivier, Alpine Directeur général adjoint: «Nous avons encore eu le plaisir de rencontrer plusieurs collectionneurs de voitures qui pourraient être décrits comme des fanatiques d'alpines au cours de ce voyage. Jean Rédélé n'a jamais vendu ses voitures au Japon et il y en a maintenant plus de six cents ici, y compris certains modèles exceptionnels comme une M63 et une A441! Nous étions donc particulièrement heureux d'annoncer que notre modèle de production, qui sera dévoilé au début de 2017, sera vendu au Japon. En ce qui concerne la course, je pense que nous devons admettre que nous ne sommes pas le meilleur ce week-end. Vous devez recommencer à zéro sur chaque circuit. Nous avons adopté une position défensive, et notre stratégie a fini par payer car nous avons réussi à faire un arrêt de moins au pit stop. Nous sommes toujours idéalement placé dans le classement de championnat et nous espérons obtenir le titre au prochain tour à Shanghai ".

Philippe Sinault, Signatech-Alpine Team Principal: "Nous avons réussi à faire la chose principale ce week-end, quand nous étions un peu plus lent que nos rivaux avec un réglage fin, la mise en place a pris plus longtemps que d'habitude et on n'a pas eu les résultats attendus aux essais. Ce n'est qu'aux qualifications qu'ils vinrent. En course, nous savions que nous devions opter pour une stratégie différente afin d'avoir une chance de terminer sur le podium. En optant pour faire un arrêt de moins au pit stop, les pilotes ont dû économiser constamment le carburant ainsi que les pneus. Et le fait qu'il n'y a pas eu de voiture de sécurité, en six heures de course, cela a rendu notre travail plus facile! Dans les quarante dernières minutes, nous étions dans les trois premiers, et nous avons demandé à Nicolas Lapierre d'économiser du carburant de sorte que la voiture puisse arrivée à passer la ligne d'arrivée. Je suis satisfait du travail des six pilotes, notamment Paul-Loup Chatin qui intègre de nouveau l'équipe presque comme s'il ne l'avait jamais été absent. avec un certain nombre de nouveaux pilotes de course monoplace afin d'essayer les LMP2 à la fin de la saison, la compétition est plus difficile que jamais et qui a rendut le travail des pilotes "argent" encore plus difficile. Au cours d'une saison, parfois vous devez accepter que vous avez rencontré des difficultés en visant à obtenir autant de points que vous pouvez. Voilà précisément ce que nous avons fait ici ".

Ho-Pin Tung: «Je pris un bon départ, et j'ai gagné deux places tout de suite. Et puis, je suis heurté par la Manor sur le deuxième tour. Cela a mis la voiture en tête à queue alors je devais rejoindre à l'arrière du terrain. Mais la voiture était bien réglée et je réussis à récupérer rapidement. Sur mon deuxième relais, je me débattais avec la dégradation des pneus. Nous avions le potentiel pour finir dans une meilleure position. Si nous parvenons à exploiter pleinement notre potentiel à Shanghai, je pense que nous pouvons obtenir un très bon résultat là-bas. "

Paul-Loup Chatin: «Je suis très heureux de concourir pour Alpine de nouveau Depuis que je connais le travail de l'équipe et leurs méthodes, il était facile de me concentrer sur la prise en main de l'A460 et des pneus. Je suis heureux de ce premier week-end avec David et Ho-Pin. Nous avons été en mesure de bien communiquer les uns avec les autres et nous avons amélioré ensemble. Dans la course, mon objectif était de m'orienter à nouveau et éviter de faire des erreurs. Je pense que j'ai fait deux relais solides. J'ai économisé les pneus donc je ne souffrais pas de la même dégradation que mon coéquipier ".

David Cheng: "Bien que le résultat final n'était pas ce que nous espérions, je pense que nous avons fait une bonne course et nous étions compétitifs ce week-end, il y avait quelques nouveaux pilotes de pointe et la concurrence était plus forte que lors des courses précédentes Après Ho- le malheur de Pin, nous savions qu'il serait impossible de refaire tout le temps perdu. il est difficile, mais voilà comment est dans le Championnat du Monde. Je suis maintenant impatient d'être aux 6 Heures de Shanghai! "

Nicolas Lapierre: "C'est toujours bon signe quand vous n'êtes pas entièrement satisfait de la troisième place au début de la course, ce fut une bataille très disputée et passionnante avec les autres prétendants au titre. Notre travail était difficile, parce que nous sommes un peu plus difficile sur les pneus que nos concurrents. Cela a été accentué par notre stratégie, qui a été orientée vers un arrêt de moins pit stop. Ca n'a pas été facile derrière le volant, mais c'est ce que nous devions faire pour marquer fortement aujourd'hui. Nous avons atteint notre objectif. "

Stéphane Richelmi: "Nous pouvons être assez heureux, d'autant plus que RGR gagne des points importants sur G-Drive pour le championnat. Je n'avais jamais couru ici avant, mais il n'a pas été particulièrement difficile parce que nous avions fait beaucoup de travail sur le simulateur!. la course a été décidé en grande partie par qui a réussi le plus efficacement: l'usure des pneus. Mon deuxième relais était difficile, parce que je suis obligé de quitter la piste à cause d'une GT. Mes pneus sont devenus sales à la suite et j'ai eu du mal à trouver le même équilibre après ».

Gustavo Menezes: "La troisième place - bien, ça aurait pu être mieux, mais ça aurait pu être aussi bien pire Le week-end a été difficile, parce que nous étions un peu en retard en termes de performance lors des essais libres Avec beaucoup de travail acharné, nous avons réussi à améliorer au cours des sessions et donc, de ce point de vue, il était grand temps de se qualifier sur la première ligne et de finir sur le podium. Nous devons le garder en mémoire pour remporter le titre à Shanghai. De plus, je suis très fier d'avoir été choisi par le WEC pour prendre part à un test de recrue dans LMP1 après la course de Bahreïn. Je dois aussi cette opportunité à Alpine! "