Programme des European Le Mans Séries (ELMS):

Le 19 juillet

de 10h30 à 11h30: essais libres

de 15h40 à 16h40: essais libres

Le 20 juillet

de 10h20 à 11h10: qualifications

de 16h30 à 19h36: course

Résultats de la course

 


 

La Signatech-Alpine a terminé deuxième des 3 Heures du Red Bull Ring, en Autriche

 

Même pénalisée sur la grille de départ, la Signatech-Alpine était vraiment dans le coup, ce week-end, en Autriche…

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Sévèrement privé de la pole position, le proto berruyer a signé une course splendide, samedi soir en Autriche. La deuxième place est valeureuse, même si ça ne console pas…

Grosse, énorme performance de l'écurie berruyère Signatech-Alpine, deuxième samedi soir des 3 Heures du Red Bull Ring, en Autriche.

Tout comme au printemps à Imola, lors de la deuxième manche du championnat European Le Mans Series, le proto de Philippe Sinault échoue de peu pour la victoire.

Car Nelson Panciatici, décidément l'un des pilotes les plus rapides du plateau, avait signé la pole position. L'Alpine devait donc s'élancer en tête sur le circuit des Alpes autrichiennes.

Ces fichus
drapeaux jaunes

La direction de course ne l'a pas vu ainsi. Au motif que Panciatici avait signé sa perf alors qu'une portion du circuit était placée sous drapeaux jaunes (interdisant notamment de dépasser et obligeant les pilotes à ralentir NDLR). Du coup, la n°36 se voyait pénalisée (tous ses chronos annulés) et rejetée en huitième position sur la grille de départ. Très, très sévère à l'orée d'une course de trois heures…

Bagarreur comme jamais, Pierre Ragues débutait la course la course le couteau entre les dents. Septième au terme du premier tour, il roulait au contact des leaders.

Après un double relais, il passait le volant à Nelson Panciatici à la mi-course. À la faveur d'un arrêt parfait, l'Alpine A450 continuait sa remontée. En l'espace d'une vingtaine de minutes, Nelson s'emparait de la deuxième place du classement général !

La fin de course permettait à l'équipe Signatech Alpine de conforter sa position pour décrocher un second podium consécutif en European Le Mans Series.

« Le niveau
de performance
était bien là »

« Tout comme au Mans, l'équipe a fait un travail extraordinaire, se réjouissait Philippe Sinault, le patron de Signatech-Alpine. La voiture était très compétitive tout le week-end, Nelson l'a démontré en qualifs. La sanction était d'autant plus dure. Elle se justifie, car on commet une erreur. De là à annuler tous les chronos effectués… En partant de la huitième place, Pierre, puis Nelson ont signé une belle course dans des conditions difficiles. Ils ont dû attaquer pour remonter dans un trafic très important. L'équipe a été exemplaire dans le stand. Dans ce contexte, cette deuxième place ressemble fort à une victoire ! »

 

« On avait une voiture terrible et on bénéficie d'un boulot incroyable abattu dans le stand, expliquait Pierre Ragues. ça nous a permis de surmonter l'amertume née de la perte de la pole. En course, c'était dur de remonter dans le trafic et la chaleur… Je suis persuadé qu'on aurait pu viser la victoire en s'élançant de la pole, mais finir deuxièmes, c'est excellent dans ces conditions ! »

Déçu, évidemment, Nelson Panciatici faisait contre mauvaise fortune bon c'ur. « Nous respectons la décision des commissaires, même si nous trouvons la sanction un peu lourde. Partir de la huitième position et terminer deuxième est un excellent résultat, à mettre au crédit de toute l'équipe. Vivement la prochaine course ! »

Ce sera en Hongrie, les 13 et 14 septembre.

LES CLASSEMENTS

Course : 1 er Thiriet by TDS Racing (Beche\Thiriet) 122 tours ; 2 e Signatech Alpine (Panciatici\Ragues) à 21''143 ; 3 e Morand Racing (Mailleux\Gachnang) à 49''915 ; 4 e Jota Sport (Turvey\Dolan) à 1 tour ; 5 e Race Performance (Niederhauser\Frey) à 1 tour…

Au championnat (après trois manches) : 1 er Thiriet by TDS Racing 65 points ; 2 e Signatech Alpine 48 pts ; 3 e Jota Sport et Race Performance 40 pts ; 5 e Morand Racing 30 points…

Article du berry.fr