PIERRE RAGUES
Né le 10 janvier 1984 a Caen, France, 33 ans.
Nationalité: Française
Taille: 1.80m
Poids: 68kg
Langues: Français, Italien, Anglais

Le champion d'endurance, Pierre Ragues, s'est construit une solide carrière en sport automobile qui prend racine dans le milieu très relevé du karting. Après ses premières saisons en Formule Renault et Formule Master, Pierre trouva vite sa place en endurance où il court depuis 2006.

Bien représenté dans les catégories LMP1 et LMP2, Pierre devint un membre à part entière de l'écurie Signature pour leur début en endurance en 2009. Un partenariat officiel avec Aston Martin en 2010 a permis à l'équipe de prendre la seconde place dans le championnat constructeur en LMP1 et à Pierre de rester en LMP1 en 2011 avec son équipe formatrice OAK Racing. Pierre réussit une bonne deuxième partie de saison avec trois arrivées dans les points, consolidant sa position de figure montante de l'équipe.

Il rejoint Signature en 2012 en tant que pilote G-Drive by Signatech-Nissan pour courir en WEC à partir de Spa. Quatrième au Mans et une troisième place à Silverstone annoncent un retour réussit de l'équipe pour le sympathique français. Un an plus tard, sous la nouvelle appellation Signatech-Alpine, Pierre remporta le titre en ELMS et conforta sa réputation d'être l'un des pilotes les plus fiables, rapides, et les plus prometteurs en endurance.

A la recherche de nouveaux défis en 2014, Pierre réalisa une transition remarquée en rallye, en effectuant quelques courses avec des performances remarquables. Pierre participa également à ses huitièmes 24H du Mans et intégra l'écurie Morand Racing pour quelques manches en ELMS, remportant une magnifique victoire au Paul Ricard. Désormais pilote à temps plein pour le TEAM SARD Morand pour la saison 2015 en WEC et ses neuvièmes 24H du Mans, il participe également à quelques rallyes nationaux et internationaux.

Alpine Pierre Ragues pilote A470 35 2017

Quelques dates de son palmarès:

2015
Championnat du Monde d'Endurance (TEAM SARD Morand)
6H de Spa-Francorchamps (3ème LMP2)
Championnat de France des Rallyes (quelques épreuves dont un podium en R5 au Rallye du Touquet et une victoire de classe R5 au Rallye de la Côte Fleurie et un podium au général)

2014
Championnat du Monde d'Endurance (NewBlood by Morand Racing – 1 victoire)
24H du Mans (Larbre Competition)
Championnat de France des rallyes (Lyon - Charbonnières)
Coupe de France des Rallyes
Ambassadeur pour Alpine

2013
Champion en European Le Mans Series (Signatech Alpine 1 victoire, 2 podiums)
24H du Mans (15ème place, 9ème en LMP2))

Son site internet: Pierre RAGUES

Après un passage en GTE, Pierre Ragues fait son retour en LMP2 cette saison sur un programme FIA WEC chez Signatech Alpine Matmut sur une des deux Alpine A470. Le Caennais épaule André Negrao et Nelson Panciatici à Spa, au Mans et au Nürburgring.

WEC 2017 PIERRE RAGUES pilote ALPINE

« L’objectif était de rejoindre un programme pour gagner » nous a déclaré Pierre Ragues. « En GTE-Am, il faut toujours composer avec un pilote Bronze. En LM P2, il y a un Silver mais le Silver c’est moi (rire). Lors de mes dernières années dans la catégorie, j’étais au volant d’une auto plutôt en fin de vie. Cette année, tout le monde part avec une nouvelle auto, ce qui permet de mettre les équipes sur un même pied d’égalité. Les armes sont les mêmes partout. »

Champion ELMS 2013 chez Signatech-Alpine, Pierre Ragues retrouve le team de Philippe Sinault : « Chaque année, nous discutons et c’est passé tout près en 2014 et 2015. Il faut que tout soit réuni pour briller. Je connais bien la base de l’équipe qui s’est encore professionnalisée depuis 2013. »

Pour le moment, Pierre Ragues n’a qu’un programme partiel de trois courses : « Nous verrons après Le Mans. Il faut être réaliste, la seconde partie de saison avec les courses lointaines n’est pas facile à gérer sur le plan professionnel. Ma priorité était de rouler en European Le Mans Series. »

Un retour en GT n’est pas à exclure dans le futur : « Je ne ferme pas la porte à une présence en GT, notamment en Blancpain GT Series. Le plateau est très relevé. Des pistes peuvent s’ouvrir en cours de saison mais pour le moment je reste focalisé sur ce projet FIA WEC. »

« J’ai réellement découvert l’auto ici-même lors de la première séance d’essais libres » poursuit le Caennais. « Monza n’est pas un tracé comparable à celui de Spa. Je me suis vite senti à l’aise dans l’auto et je suis satisfait de mon rythme. J’ai beaucoup travaillé le cou car on prend plus de G. Les jambes travaillent beaucoup car il faut forcer un peu plus. »

Article endurance-info