La future Alpine sera bien 100 % dieppoise

Renault a pris la décision de faire l'assemblage de la carrosserie et du châssis de la future Berlinette à Dieppe. Une annonce importante pour l'usine de l'avenue de Bréauté.

Détail A450

Bonne nouvelle. En plus du montage de la future Berlinette Alpine, l’usine de Dieppe procédera à l’assemblage des éléments du châssis et de la carrosserie de l’auto attendue pour 2016. Cette annonce, que l’on peut qualifier d’historique, a été faite au personnel mardi matin par le directeur du site, Laurent Delannay : « Nous allons intégrer un nouveau métier à l’usine. C’est une perspective d’activité toute autre. »

« On redevient constructeur »

Une nouvelle très bien accueillie par le personnel : « C’est un plus qui nous permet de revenir aux sources d’Alpine. On redevient constructeur automobile », explique Patrick Carel, délégué CGT d’Alpine. « Renault va investir, ce qui est bon signe pour l’avenir, et de nouveaux métiers vont arriver dans l’usine », ajoute-t-il.

L’assemblage était la dernière grande question en suspens autour du projet industriel d’Alpine. Le site dieppois était en concurrence interne sur cette question ; l’usine Renault de Sandouville avait été également évoquée pour cette activité. A l’heure actuelle, Dieppe ne procède qu’au montage des Clio RS IV . Les caisses des voitures arrivent déjà assemblées de Flins pour être peintes puis montées dans la cité d’Ango.

Laurent Delannay, directeur de l'usine Alpine de Dieppe.

C’est donc un défi important pour l’usine « mais un bon challenge », relève Patrick Carel. Le site va devoir évoluer pour préparer l’arrivée de cette nouvelle activité. « Nous allons libérer un bâtiment qui est actuellement dédié à la logistique pour accueillir l’assemblage », explique Laurent Delannay, qui annonce que cela devrait se faire « pour la fin de l’année », sans en dire plus sur le calendrier – secret – étroitement lié à la sortie de la future Berlinette.

Le fait que l’assemblage soit fait à Dieppe signifie aussi que la future Alpine pourra bien revendiquer le label « Made in Dieppe ».

Article des informations dieppoises