La nouvelle Alpine A110 Cup est une vraie voiture de course authentique, dans l’ADN et l’esprit d’Alpine.

Alpine A110 cup

Une recherche de rigueur et d’efficacité a été effectuée pour le châssis de cette future Alpine A110 Cup.

Fabriquée par l’usine Alpine de Dieppe, la monocoque de l’Alpine A110 Cup est modifiée pour adapter la géométrie de suspension, réduire la hauteur de caisse (-40 mm), offrir des points d’ancrage à l’arceau-cage et adapter la rigidité aux contraintes de la compétition, notamment le niveau d’adhérence procuré par les pneus slicks.

Alpine A110 cup2 

La conception a été assurée dans le cadre d’un partenariat entre Signatech et Renault Sport Racing, qui a apporté son expertise et ses moyens de calcul au projet.

Dans le compartiment moteur, ces modifications se traduisent par le montage de longerons spécifiques. Reliées à la partie arrière de l’arceau-cage, ces magnifiques pièces en aluminium taillé dans la masse permettent de relever le point d’ancrage des triangles supérieurs. Les triangles inférieurs sont fixés sur les deux demi-berceaux mécano-soudés supportant le groupe motopropulseur.

À l’avant, ces modifications se traduisent par le montage d’un berceau mécano-soudé et de platines de fixation pour les triangles supérieurs.

Fournis par Öhlins, les quatre combinés ressort-amortisseur sont réglables en compression et détente.

Comme la voiture de série, l’Alpine A110 Cup est équipée de pneumatiques Michelin. Les enveloppes slicks ou sculptées sont conçues pour offrir le meilleur rapport entre performance et longévité.

Zéro compromis sur la sécurité

La sécurité active et passive de l’Alpine A110 Cup a fait l’objet d’un soin tout particulier. Pour relever le défi de l’intégration d’un arceau en acier à un châssis en aluminium, ingénieurs et techniciens ont imaginé une technique inédite.

Dès l’assemblage de la monocoque à Dieppe, des plaques d’acier sont intégrées à la structure, fixées par collage puis boulonnage et protégées par cataphorèse. Ces plaques servent ensuite de points d’ancrage aux tubes d’acier assurant la sécurité du pilote.

Prête à courir, l’Alpine A110 Cup est livrée équipée d’un ensemble d’éléments de sécurité haut-de-gamme : baquet Sabelt spécifique à têtières, harnais six points compatible Hans, extincteur automatique, batterie sèche, coupe-circuit…

Alpine A110 cup4

Comme sur l’Alpine A110 de série, le circuit de freinage est fourni par Brembo. Réalisés d’une seule pièce en magnésium, les étriers six pistons de dernière génération pincent d’imposants disques ventilés de 355 mm (AV) et 330 mm (AR). L’Alpine A110 Cup est dotée de systèmes ABS et anti-patinage, réglables et désactivables.

Alpine A110 cup5

Boîte de vitesses spécifique, moteur de série

Sous le capot, l’Alpine A110 Cup reprend le moteur 1,8L turbocompressé à injection directe de la voiture de série. Avec un filtre à air et une ligne d’échappement spécifiques à la compétition, la puissance de la Cup grimpe à 270 ch (+18 ch) pour un couple inchangé de 320 Nm.

Alpine A110 cup14

La gestion électronique est assurée par un boîtier électronique Magneti-Marelli SRG 140 de dernière génération, qui intègre également le système d’acquisition de données moteur et châssis.

Ce moteur est couplé à une boîte de vitesses séquentielle à six rapports, développée spécifiquement dans le cadre d’un partenariat entre Signatech et 3MO. Elle est équipée d’un différentiel autobloquant à glissement limité.

Bienvenue à bord !

Lionel Chevalier, l’ingénieur de Signatech, nous confiait qu’il avait particulièrement soigné les détails en incorporant beaucoup d’éléments nobles. Ainsi, l’habitacle de l’Alpine A110 Cup a été pensé pour offrir un maximum de plaisir et de confort à son occupant.

Alpine A110 cup10 Alpine A110 cup11

Alpine A110 cup12

Alpine A110 cup15

Bien calé dans son siège-baquet à têtières Sabelt, le pilote fait face à un volant XAP, spécifiquement développé pour l’Alpine A110 Cup en s’inspirant de celui de l’Alpine A470 du mondial d’endurance WEC.

Alpine A110 cup3

À l’image de chaque composant de la voiture, ce volant type DTM, témoigne d’une qualité perçue peu commune dans la catégorie. Il intègre les palettes de la commande de boîte, un tableau de bord digital et l’ensemble des contacteurs utiles (cartographies de direction, anti-patinage et ABS, pit limiter, radio, déclenchement de la boisson…)

La pedal box et la colonne de direction réglables permettent d’adapter la position de conduite à tous les gabarits. L’Alpine A110 Cup conserve la climatisation d’origine et permet d’adapter sans modification un second siège-baquet pour des baptêmes de piste.

Alpine A110 cup8

Un intensif programme de développement

Après avoir effectué ses premiers tours de roues, ce mardi 24 octobre et mercredi 25 octobre 2017 sur le circuit de Lurcy Levis dans l’Allier, l’Alpine A110 Cup sera soumise à un intense programme d’essais de développement.

Pilotes Alpine en Championnat du monde d’endurance WEC, Nicolas Lapierre et Nelson Panciatici, au volant en ce début de semaine, pour le déverminage (200km) effectueront la majeure partie des roulages pour éprouver la fiabilité et définir des réglages de base, qui seront communiqués à l’ensemble des futurs pilotes clients.

Mais, afin d’obtenir un produit aussi polyvalent que possible, d’autres pilotes, professionnels ou amateurs, seront mis à contribution sur une grande variété de circuits:

Jerez, Magny-Cours, Motorland Aragón, Valencia, Portimao, Navarra…

L’objectif de Signatech étant d’accumuler au moins 7500 km, soit l’équivalent de trois saisons complètes d’Alpine Europa Cup.

Alpine Europa Cup : Une série internationale FIA

En 2018, la commercialisation de l’Alpine A110 Cup sera exclusivement réservée aux clients s’engageant dans l’Alpine Europa Cup. Cette nouvelle compétition répondra au niveau d’exigence et aux standards d’Alpine, avec un niveau d’organisation professionnel et rigoureux sur la piste, et une ambiance chaleureuse et passionnelle dans le paddock.

Organisée et promue par Signatech, cette série internationale sous approbation de la FIA se déroulera sur six meetings avec deux manches,soit douze courses.

La saison débutera les 1er et 2 juin sur le Circuit Paul Ricard (France) et elle se poursuivra en Allemagne, en Grande-Bretagne, en Belgique et en Espagne.

Les pilotes inscrits bénéficieront d’un ensemble de produits et services compris dans leur inscription : combinaison pilote, dotation de vêtements Alpine et d’outillage, accès à la structure de réceptif Alpine Europa Cup, communication, support technique Signatech (châssis) et Oreca (moteur), présence d’un magasin de pièces détachées sur les évènements…

Chaque meeting se composera de deux séances d’essais libres, de deux qualifications et de deux courses, pour un temps total de piste de trois heures.

Si souhaité, deux pilotes pourront se partager le volant d’une même A110 Cup, et disputer chacun, l’une des deux manches prévues par épreuve chaque week-end.

Trois classements seront établis: Général, Junior (moins de 25 ans) et Gentleman (plus de 45 ans).

En fin de saison, les meilleurs se partageront plus de 160 000 € de primes et dotations.

Et le vainqueur se verra offrir une Alpine A110!

 L’Alpine Europa Cup en chiffres

Meetings : 6

Courses : 12

Pays visités : 5

Essais libres : 2 x 30’ par meeting

Qualifications : 2 x 30’ par meeting

Courses : 2 x 30’ par meeting (60-70 km)

Prix de l’Alpine A110 Cup : 100 000 € HT

Inscription Alpine Europa Cup : 20 000 € HT

Dépôt de garantie : 20 000 € HT

Coût de saison estimé : Moins de 100 000 € HT

Primes et dotations : Plus de 160 000 €

LE CALENDRIER 2018

1er-2 juin : Circuit Paul Ricard (France)

juin / juillet : A définir (Allemagne)

14-15 juillet : Dijon-Prenois (France)

1er-2 septembre : Silverstone (Grande-Bretagne)

22-23 septembre : Spa-Francorchamps (Belgique)

20-21 octobre : Barcelona-Catalunya (Espagne)

Alpine A110 Cup – fiche technique

Châssis

Type : Monocoque aluminium

Sécurité : Arceau multipoints

Carrosserie : Aluminium

Aérodynamique : Fond plat, diffuseur, becquet arrière

Moteur

Type : 4 cylindres 1.8L 16s

Disposition : Centrale arrière

Puissance : 270 ch à 6000 tr/min

Gestion électronique :  Magneti-Marelli SRG 140

Transmission

Type : Propulsion

Boîte de vitesses : Séquentielle 6 rapports 3MO

Commande : Palettes au volant

Différentiel : Autobloquant à glissement limité

Embrayage : Bi-disque acier fritté

Trains roulants et suspensions

Suspensions :Double triangles superposés

Amortisseurs : Öhlins réglables 2 voies

Freins AV :  Ø 355 x 32 mm, étriers 6 pistons Brembo

Freins AR : Ø 333 x 32 mm, étriers 4 pistons Brembo

Direction :  Assistée électrique

Roues

Jantes : Aluminium, 9×18’’ (AV) et 10×18’’ (AR)

Pneus : Michelin 25-64×18 (AV) et 27-65×18 (AR)

Dimensions, poids et capacités

Longueur / largeur / hauteur : 4178 / 1798 / 1190 mm

Empattement : 2419 mm

Voies AV / AR : 1565 / 1570 mm

Réservoir de carburant : Homologué FIA FT3, 65 litres

Poids : Environ 1 050 kg

Article ANI