comparatif AS1 celebration A110 01 min  

Soixante ans après la commercialisation de la première Alpine par Jean Rédélé, vingt-et-un ans après l’arrêt de la production de l’A610, Alpine fait un pas de plus en attendant la future présentation officielle de son nouveau modèle, l'Alpine Sport 1 (AS1).

 

Ce show-car, Alpine AS1 Célébration, montre la philosophie des designers sur la prochaine voiture commercialisée.

Alpine 60eme anniversaire

Dans la suite de cet article comparons différents éléments entre l'AS1 célébration et l'A110.

 comparatif AS1 celebration A110 02 min

 Capot AV:

Les nervures du capot sont celles de l'A110 avec un ajout de deux nervures latérales avec un relief plus prononcé, les angles de courbures accentués sur la AS1 célébration, ce qui donne plus de puissance aux courbes et modernise l'aspect de cette sportive. On retrouve 4 optiques au-dessous desquelles l'entréee d'air est largement dimensionnée. La ventilation des freins est plus grande.

Ce capot s'ouvre aussi vers l'avant, les charnières apparentes en bas du capot ont disparu sur la Célébration mais les fermetures rapides de compétition en haut du capot sont présentes .

 comparatif AS1 celebration A110 03 min

comparatif AS1 celebration A110 04 min

 Sigle et logo Alpine:

La police de caractère du logo s'est affiné, il était déjà présent sur l'A110-50.

Le sigle Renault a disparu pour bien marquer la spécificité de la marque Alpine, ce que j'approuve entièrement et montre la volonté affirmée de donner à Alpine une image digne de son passé sportif.

 

 

 

Ailes AV:

Sur les ailes avant on retrouve le A fléché célèbre et caractéristique de la marque.

Ce A fléché chromé mets l'accent sur l'initale et pérénise son évolution stylistique.

 comparatif AS1 celebration A110 05 min

 Flancs:

 Celebration ou A110, les flancs sont les mêmes. Élancés vers l’avant, à l’opposé, la pointe en bas. La filiation est directe.

 comparatif AS1 celebration A110 06 min

 L'arrière:

L'arrière de l’A110 est reconnaissable entre tous. Il ne fallait donc pas qu’Alpine se trompe à son sujet. Sur Celebration, on retrouve l’esprit de l’A110 sans vraiment être proche de la copie. La forme générale est là. La découpe de la plaque d’immatriculation aussi mais inversée. Les feux, plutôt en longueur sur la classique Renault sont aussi en longueur sur le concept car, mais sensiblement différents. Inspiration donc, pas de copie.

 comparatif AS1 celebration A110 07 min

 Les jantes:

Côté jantes de la Celebration, on retrouve bien deux styles de l’antique A110 : le côté « triangle » (illustration de gauche) ainsi que le côté « en croix » (à droite). Efficace réalisation de la part du design Alpine. Le style, c’est autre chose…

 comparatif AS1 celebration A110 08 min

 Feux et phares avant:

L’une des caractéristiques de l’A110 réside dans ses feux avant. Doubles, ronds, ils sont l’image de l’A110. Sur le concept, on retrouve bien ce double feu. Petit détail, le phare haut de la Celebration n’est pas bien rond. Il semble plus être inspiré des feux des Alpine qui disputaient les 24 heures du Mans dans les années 60. Le feu du bas est lui barré, scotché en croix. Comme sur certaines voitures de compétition. Pour l’anecdote, ces scotchs étaient là en cas de casse du phare lors des compétitions : le verre restait bien en place.

 comparatif AS1 celebration A110 09 min

 Les ouïes arrières:

Ces ouïes sont aussi une des caractéristiques à l’A110, on les retrouve bien sur Celebration. Ces écopes d’air y perdent leurs baguettes argentées, démodées, mais elles sont bien là pour amener au moteur un peu d’air frais. Car oui, il semblerait bien que le moteur de cette Celebration soit à l’arrière, comme toutes les Alpine. Petit victoire donc. « Rouler en Alpine c’est comme courir dans les escaliers avec un pack d’eau dans le sac à dos » : j’attends pour tester ça.

 comparatif AS1 celebration A110 10

 Production FRANCAISE!

Sur les montants arrières, entre custodes et baie, on retrouve un petit drapeau français, bien visible, bien en évidence, comme pour rappeler qu’Alpine, c’est la France. Comme le saucisson, la mauvaise foi et la Tour Eiffel. Cocorico donc.

 

Dernier point. Éloignons de l’Alpine Celebration pour un petit détail. A bord de l’Alpine Vision Gran Turismo, on retrouve un siège baquet noir, surpiqué bleu, façon matelassé. Et que retrouve-t-on dans l’A110 ? Des sièges baquet noirs, matelassés. CQFD.

 

Alors, copie or not copie ?

Difficile à dire. Comme nous l’avons prouvé ici, il faut avouer que bien des éléments présents sur Celebration proviennent directement de l’A110. Alors nous ne dirons pas copie, car ce terme est trop négatif à nos yeux. Inspiration ? Le mot est plus juste. A cette heure, on peut le dire : la Celebration (et donc la future Alpine) sont bien les descendantes de l’A110, du moins d’un point de vue du design. En terme de motorisation, de comportement et sensation à bord, il va falloir patienter quelques temps encore pour valider à 100% la filiation de cette Berlinette du XXIème siècle. Et nous sommes impatients.