60 ans Alpine Dieppe Anthony Villain

Antony Villain, appareil photo reflex en bandoulière, arpente l’allée de la tente principale de la Saga Alpine à distance des élus locaux qui inaugurent la manifestation. Passionné, il lit attentivement les panneaux de l’exposition. Rien ne le distingue des nombreux participants présents, à part peut-être son tee-shirt et son pantalon noirs siglés Alpine. Et pourtant, sous la houlette de Laurens Van den Acker, le jeune homme a la lourde tâche de faire revivre la mythique marque sportive et de parvenir au dessin ultime, celui qui finalisera les traits de la berlinette du 21e siècle dont la commercialisation est prévue en 2017. Un sacré enjeu !
Ici, à Dieppe, berceau de la marque pour laquelle il respire, Antony Villain profite de ce week-end de célébration, au contact des passionnés et des anciens d’Alpine. Car comme il aime le répéter : « Alpine, ce n’est pas qu’une voiture, c’est un univers, un état d’esprit, une aventure humaine ».

A quelques mètres, sur un plan surélevé et incliné, trône la star de cette Saga 2015 : l’Alpine Célébration. Ce concept-car présenté au Mans en juin dernier est présenté ici à Dieppe dans une inédite livrée tricolore. « Alpine Célébration est avant tout une voiture destinée à célébrer les 60 ans d’Alpine », précise-t-il comme pour couper court aux comparaisons avec le futur modèle de série. Lui et son équipe travaillent déjà sur une autre voiture, plus proche encore du produit final. Il n’en dira pas plus. Pour autant, le designer est toujours à l’écoute des commentaires sur ce modèle qui se veut festif : ” Les avis du Mans étaient différents de Goodwood, qui étaient différents de ceux de Chantilly, qui seront encore différents de ceux que nous allons entendre ce week-end à Dieppe. Nous devons en tenir compte pour cheminer vers une voiture qui plaiera aux passionnés de la marque mais également à tous ceux, à l’étranger notamment, qui ne la connaissent pas ». En attendant de dévoiler le prochain concept car, Antony Villain a hâte de voir l’Alpine Célébration rouler sur le bitume dieppois : « Elle est encore plus belle quand elle roule, ça me fait mal de la voir immobile comme ça ! », plaisante-t-il. Rendez-vous est donc pris dimanche matin à partir de 10 heures dans les rues de la cité aux quatre ports, entre le front de mer et l’usine de l’avenue de Bréauté. On pourra y voir et y entendre l’Alpine Célébration écrire une nouvelle page de sa jeune carrière, suivie par plusieurs modèles historiques.

Article des informations dieppoises