• Le 03/06: Nelson Panciatici donne des précisions sur la journée test des 24h du Mans. Lire la suite -->
Alpine A460 35 journee test le Mans Journee test le Mans 01 Journee test le Mans 02 Alpine A460 36 journee test le Mans

Le 13/06: Les vérifications administratives et techniques de la 84e édition des 24 Heures du Mans, traditionnellement appelées Pesage, se sont déroulées hier et aujourd’hui dans le centre-ville du Mans devant un public conquis.

Alpine A460 36 35 24h Le Mans

Alpine Signatech A460 pesage 1 Alpine Signatech A460 pesage 2

Les pilotes ont d’abord procédés aux contrôles administratifs. Licence, casque, combinaison : tout y passe ! Les voitures ont ensuite été pesées et mesurées, puis les accessoires de sécurité ont été examinés par des commissaires de l’ACO et de la FIA. Le tout sous les yeux des nombreux spectateurs massés sur la Place de la République sous un soleil timide afin de découvrir les 60 concurrents qui seront au départ samedi prochain.

Alpine Signatech A460 pesage 3 Alpine Signatech A460 pesage 4

Aucune grosse irrégularité ayant été relevée, tous les compétiteurs sont désormais invités à prendre part à la séance d’essais libres de quatre heures dont le départ sera donné mercredi 15 juin à 16 heures.

15/06 19:12   L'A460-36 1ère pour le moment aux essais libres des 24h du Mans et l'A460-35 est 11ème.

Alpine A460 24h Le Mans essais libres1

 15/06 20h00  L'A460-36 termine la séance d'essais en 2ème position avec 588/1000 d'écart avec le meilleur temps, différence infime!

Quant à l'A460-35 l'écart est plus conséquent: avec 3s01.

Alpine A460 24h Le Mans essais libres2

Alpine A460 35 24h Le Mans essais libres 1 Alpine A460 24h Le Mans essais libres paddocks   Alpine A460 36 journee test le Mans

Et la traditionnelle séance de dédicaces

Alpine A460 24h Le Mans essais libres dedicaces

15/06 La première séance de qualifications est terminée après 2 heures de course. L'A460-35 n'a pas amélioré son meilleur temps mais conserve la 2nde position au classement. Quant à l'A460-36, pilotée par Nicolas Lapierre, permet d'obtenir un gain de 515/1000 s!! Rendez-vous demain soir pour la 2nde séance.

Alpine A460 24h Le Mans qualifs 1 2

La première séance de qualifications démarre bien pour les Alpine. L'A460-35 avec Nelson Panciatici au volant améliore le temps au tour de 4,9s!! tandis que l'A460-36 avec Stéphane Richelmi améliore le meilleur temps réalisé la veille de pratiquement 2s. Les 2 Alpine sont pour le moment 2ème et 3ème après une heure de qualifs.

Alpine A460 24h Le Mans qualifs 1 1

16/06 19h00 Et c'est parti pour la deuxième séance de qualifications sous la pluie, les temps seront donc difficiles à améliorer. Après 1h15 de course la position des Alpine n'a pas varié : 2nde et 3ème place LMP2.

Interviewés par les journalistes des 24h du Mans, Nelson Panciaitici et Nicolas Lapierre nous livrent leurs impressions avant le début des qualifications.

Pilotes Alpine interview Le Mans 2016

Philippe Sinault (patron de Signatech Alpine) nous a révélé : "Nous avons fait nos tours de nuit et des tours rapides car, ce jeudi, on nous annonce de la pluie. Nous sommes satisfaits des temps, de notre place provisoire sur la grille de départ et cela confirme la performance des autos. De plus, nous avons donné du temps à nos pilotes débutants de rouler (Stéphane Richelmi et Gustavo Menezes). Le bilan est donc satisfaisant. "

16/06 21h00 La seconde séances d'essais qualificatifs est terminée,  Le team Baxi DC Racing Alpine #35 est en seconde position LMP2 et le team Signatech Alpine #36 est placé troisième.

Alpine A460 35 24h Le Mans qualifs 1 Alpine A460 36 24h Le Mans qualifs 1

 17/06 Les Alpine #35 et #36 partiront respectivement en 2ème et 3ème position dans leur groupe LMP2. C'est de bonne augure pour la course de demain. Nous sommes tous derrière vous.

Une explication aérodynamique du rôle du profilé avant d'une Alpine A460

Alpine A450 35 24h LeMans aerodynamique

 

18/06: 14h00 à une heure du départ de la course, Nelson et Pierre nous en disent plus sur leurs stratégies.

Alpine 35 36 Le Mans strategies

Pendant la séance de warm-up, l'A460-35 a touché. Espérons que les mécanos auront le temps de la remettre en état pour cet après-midi.

Alpine A460 35 24h Le Mans qualif

Evolution des temps et places durant les 24h du Mans

Alpine 35 36 24h Le Mans timing 24h

  • Une Alpine bleu de France était en tête de la catégorie LMP2 au bout de la nuit des 24 Heures du Mans, comme un symbole ... Lire la suite-->

 

15h00: ALPINE 1ère

 aux 24h du Mans 2016!!

 ALPINE a mené la course LMP2 pendant plus de 15h. Une régularité exemplaire tout au long de la course, dirigée de main de maître sans risque excessif. La seconde A460-35 n'a pas démérité et nous a montré une remontée spectaculaire, mais un incident  a réduit à néans un double podium.

Félicitations aux deux équipes

Alpine A460 victorieuse 24h LeMans 2

3 Vidéos

Au coeur de l'action dans l'A460-36 Podium LMP2 Aux stands
Alpine A460 36 Le Mans inside Alpine A460 36 Le Mans podium   Alpine A460 36 Le Mans stands

Alpine A460 victorieuse 24h LeMans photos

 

 

Classement des équipes ALPINE

après les 24h du Mans

Signatech Alpine
A460 #36 termine 1ère: 50 points

Baxi DC Racing Alpine
A460 #35 n'a pas terminé: 0 point

Nicolas LAPIERREN_Lapierre

Stéphane RICHELMIS_Richelmi

Gustavo MENEZESG_Menezes

Nelson PANCIATICIN_Panciatici

David CHENGD_Cheng

Ho Pin TUNGH_Tung

Alpine A460 victorieuse 24h LeMans classement WEC

Menezes : « Le résultat n’est pas le fruit du hasard »

Pour sa première participation aux 24 Heures du Mans, le pilote américain Gustavo Menezes goûte au podium et c’est un résultat auquel il ne semblait pas vouloir croire, lui qui ne connaissait pas le circuit avant d’arriver dans la Sarthe. « Ma seule connaissance du Mans se limitait aux vidéos vues sur internet, mais cela faisait partie des choses à accomplir dans ma vie, a glissé l’Américain. Gagner dès ma première participation est totalement incroyable. Pour y parvenir, tout le monde a donné son maximum et nous avons gardé la tête froide. Le résultat n’est pas le fruit du hasard mais celui d’un dur labeur. Il n’y a rien de mieux que ce sentiment. J’ai conduit pendant trois longues périodes : un triple, un quadruple puis un triple relais. Entre ces moments, je n’ai pas beaucoup dormi pour en profiter à fond. La voiture était parfaite, avec un comportement très prévisible et une usure des pneus homogène. Cela rendait notre tâche plus facile. À l’arrivée, se retrouver sur le podium de cette course représente le meilleur sentiment au monde ! »

Richelmi : « Incroyable de leur offrir cette victoire »

Troisième membre de l’équipage de l’Alpine n°36, le Monégasque Stéphane Richelmi a salué le travail de l’équipe Signatech-Alpine durant la préparation de l’épreuve et a apprécié de travailler avec Gustavo Menezes et Nicolas Lapierre. « Depuis trois semaines, l’équipe a fait un super boulot pour préparer ces 24 Heures du Mans, assure le Monégasque. C’est juste incroyable de leur offrir cette victoire, ainsi qu’à Alpine. Il est certain que nous partions avec l’étiquette de favoris, mais nous essayions de ne pas y penser pour rester concentrés. À titre personnel, j’ai beaucoup apprécié les moments passés avec Nicolas et Gustavo, dans le chalet que nous partagions le soir. Je suis également très content d’avoir maintenant gagné à Monaco (en GP2 en 2014, ndlr) et au Mans. Ce sont les courses qui comptent le plus à mes yeux. Cela me donne envie de continuer cette aventure et d’aller encore plus loin avec cette équipe fantastique. » Une victoire qui ne peut qu’en appeler d’autres dans une catégorie LMP2 plus que disputée en WEC.

2016 24h Le Mans TF1 grand format

Une Alpine bleu de France était en tête de la catégorie LMP2 au bout de la nuit des 24 Heures du Mans, comme un symbole alors que l'avenir commercial de la marque longtemps endormie s'éclaircit enfin.

Sur place, les membres de l'écurie française disaient se sentir "investis d'une mission particulière" au Mans, où la marque du groupe Renault a connu des heures glorieuses.

Compétitive et régulière, l'Alpine A460 N.36, pilotée par Nicolas Lapierre, Stéphane Richelmi et Gustavo Menezes, pointait même au 6e rang du classement général, à 6 heures du matin, tandis que la N.35 était 10e, trois tours derrière.

"On est sur un tableau de marche qu'on maîtrise avec la 36, alors que sur la 35 l'équipage est un petit peu moins homogène", confiait le team-manager de l'écurie Signatech Alpine, Philippe Sinault, après "un début de course difficile, de par les conditions météo".

Un déluge s'est abattu sur le circuit de la Sarthe juste avant le départ, douchant l'enthousiasme des 60 équipages et obligeant les pilotes à prendre le départ au ralenti, derrière la voiture de sécurité.

Alpine A460 victorieuse 24h LeMans 4

"On a tous les éléments pour nous permettre d'être éligibles à la victoire, mais ce n'est pas nous qui allons décider, c'est la course", philosophait Sinault en début de nuit, disant redouter "la pluie, le hasard et le manque de réussite".

Mais à l'instar de Ferrari ou Ford, qui rééditent cette année leur duel des années 60, un demi-siècle plus tard dans la catégorie GTE-Pro, l'histoire d'Alpine est étroitement liée à celle du Circuit des 24 Heures, ce monument historique et moderne de 13,629 km.

"On se sent investis d'une mission particulière (...) On s'efforce non seulement de véhiculer les valeurs mais de continuer à augmenter le palmarès de cette formidable marque", argumente Sinault.

"Nico" Lapierre, l'un des pilotes de la N.36, n'avait que 11 ans quand les dernières Alpine ont été commercialisées, des A610 sorties en 1995 des chaînes de l'usine de Dieppe (Seine-Maritime).

"Alpine, je connaissais, mais c'est plus la génération de mon père", explique-t-il entre deux relais. "Quand je leur parle de la marque, ils ont les yeux qui brillent, ça représente quelque chose d'assez fantastique", assure-t-il.

 

Article AFP