Podiums A470 WEC 2019-2020

Index de l'article

 Samedi 15/08:

C

 

Des espoirs de victoire douchés à Spa

  • André Negrão, Thomas Laurent et Pierre Ragues retrouvaient le Championnat du Monde FIA WEC à l’occasion des Total 6 Heures de Spa-Francorchamps.
  • En lutte pour la victoire dans la catégorie LMP2, l’Alpine A470 n°36 a été contrainte à l’abandon après une spectaculaire sortie de piste.
  • L’équipe Signatech Alpine Elf espère désormais concrétiser son indéniable potentiel aux 24 Heures du Mans (17-20 septembre).

A470 WEC 2020 Spa grille depart course

h01 h02 h03 h04 h05 h06
chrono bleu min chrono bleu min chrono bleu min chrono bleu min chrono bleu min chrono bleu min

A bord de l'Alpine Signatech Elf A470

*

Après six mois de pause forcée, le Championnat du Monde FIA WEC reprenait ses droits dès jeudi pour le sixième rendez-vous de la saison 2019-2020.

Pour leur retour à la compétition, l’équipe Signatech Alpine Elf et son trio de pilotes mettaient studieusement à profit les trois séances d’essais libres au programme. Forte du chrono de référence dans la session du vendredi matin, l’Alpine A470 n°36 visait légitimement la pole avec Pierre Ragues et Thomas Laurent, mais l’annulation du meilleur temps de ce dernier pour non-respect des limites de la piste repoussait l’équipage au cinquième rang.

Samedi, les conditions évoluaient radicalement avec l’arrivée de fortes averses sur le Circuit de Spa-Francorchamps. Dès la mise en grille, André Negrão devait employer tout son talent pour sortir indemne d’un tête à queue avant que le départ ne soit donné sous le régime de la voiture de sécurité.

Les débats s’ouvraient véritablement après quinze minutes derrière le safety car. Fidèle à ses habitudes, André Negrão réalisait l’un des départs dont il a le secret en effaçant trois adversaires – dont deux au premier virage – pour se hisser en deuxième position dès le premier tour sous drapeau vert.

Auteur d’un début de course sérieux, André Negrão consolidait sa place sur le podium provisoire avant de voir les écarts se resserrer en raison d’une nouvelle neutralisation dans son deuxième relais. L’équipe choisissait également de chausser les gommes slicks et de tripler l’effort du Brésilien avant de le rappeler aux stands pour des pneus pluie avec le retour des averses au tiers de l’épreuve.

La voiture de sécurité était toutefois appelée une troisième fois en raison de conditions de plus en plus difficiles. Les Bleus en profitaient alors pour installer Pierre Ragues au volant juste avant la fin de la troisième heure.

Appliqué malgré les nombreux rebondissements, le Normand asseyait la troisième position de l’équipage avant d’être relayé par Thomas Laurent lorsque la trajectoire redevenait sèche. Offensif dès ses premiers tours de roues, le Français remontait rapidement sur les leaders et occupait provisoirement les commandes de la catégorie après avoir effacé la United Autosports n°22

Le début de son deuxième relais le remettait aux prises avec Paul di Resta, qu’il surprenait grâce à une superbe manœuvre dans le Raidillon avant de s’incliner une boucle plus tard. Malgré ce duel intense et palpitant, le duo revenait à grands pas sur la Racing Team Nederland n°29 en tête.

À une heure et vingt minutes du drapeau à damier, Thomas Laurent amorçait son dépassement sur Frits van Eerd. Les deux hommes dépassaient une Ferrari, le Français par l’intérieur, le Néerlandais par l’extérieur. Frits van Eerd fermait ensuite la porte, forçant Thomas Laurent à mettre deux roues dans l’herbe à Blanchimont. Déstabilisé, ce dernier devenait dès lors passager de son prototype qui terminait sa course détruit contre le mur des pneus.

L’abandon étant inévitable, l’équipe Signatech Alpine Elf rentrait bredouille de Belgique malgré un potentiel indéniable qu’elle voudra absolument mettre à profit le mois prochain pour préserver ses espoirs de titre et défendre sa victoire aux 24 Heures du Mans (17-20 septembre).

 Les temps forts de la course

Déroulé de la course LMP2 pdf(V2 corrigée le 16/08)

WEC 2020 SPA WEC 2020 SPA WEC 2020 SPA
 A470 2020 Alpine Signatech news 08 16 4 A470 WEC 2020 Spa C 4   A470 2020 Alpine Signatech news 08 16 2

A470 WEC 2020 Spa Thomas Laurent sortie piste   A470 WEC 2020 Spa Thomas Laurent  A470 WEC 2020 Spa Thomas Laurent sortie de piste in

 

La grosse sortie de piste de Thomas Laurent a marqué les 6 Heures de Spa, ce samedi. Le pilote français, à la lutte pour la première place de la catégorie LMP2, a perdu le contrôle de l’Alpine A470 #36/Signatech Alpine Elf,tassé par Frits Van Eerd (Oreca #29/Racing Team Nederland) qui ne l’avait probablement pas vu.

Malgré la violence de l’impact et vu l’étendue des dommages sur la voiture, Thomas Laurent s’en sort très bien puisqu’il ne présente aucune blessure.

« Tout va bien » confie Thomas Laurent à l’arrivée de la course. « C’était plus impressionnant qu’autre chose. J’ai passé tous les examens et je n’ai aucune blessure. »

L’indicent a bien sûr été investigué par les commissaires qui ont jugé l’accident comme un simple fait de course qu’il n’y a aucune preuve de contact et considèrent que la bagarre entre les deux voitures est une bagarre de course normale où aucun des deux n’est principalement responsable de l’accident.

Classement LMP2:

  • 1er Philip HANSON / Filipe ALBUQUERQUE / Paul DI RESTA, United Autosports #22
  • 2ème Nicolas LAPIERRE / Antonin BORGA / Alexandre COIGNY, Cool Racing #42
  • 3ème Frits VAN EERD / Giedo VAN DER GARDE / Job VAN UITERT, Racing Team Nederland #29

Ils ont dit

Philippe Sinault, Team principal Signatech Alpine Elf
« C’est toujours insupportable de rentrer bredouille après avoir rendu une copie presque parfaite sur l’ensemble de la semaine. Cela fait certes partie des règles du jeu, mais cela n’en est pas moins dur à avaler. Aujourd’hui, le podium nous était promis grâce à un niveau de performances confirmant le regain de forme vu à Austin. Je tiens donc à saluer la belle réaction de l’équipe technique et des pilotes, qui ont su franchir un cap pour être de véritables prétendants à la victoire à Spa. Cela aurait dû nous remettre en lice pour la défense de notre titre, mais cet accident nous met plutôt dans l’urgence. C’est regrettable, car nous gérions bien notre course avec un départ admirablement bien négocié par André, resté très longtemps à l’œuvre sur une piste piégeuse. Pierre a également bien pris la mesure de l’exercice en réalisant un court et beau relais dans des conditions particulières. Nous sommes très rapidement remontés avant que Thomas ne s’installe au volant pour une belle passe d’armes avec di Resta avant de se concentrer sur son double relais avec le même train de pneumatiques. Ce malheureux fait de course est venu annihiler tous nos efforts. S’il n’en a pas la responsabilité, il aurait peut-être pu l’éviter en prenant davantage son temps comme la deuxième place nous était promise à la régulière. Nous nous retrouvons dans une situation délicate sur le plan humain et technique, mais je connais les forces de mon équipe et nous saurons faire face à cette épreuve. Le titre s’éloigne, mais le niveau de performances affiché sur les deux dernières courses devrait nous donner toutes les raisons d’être confiants pour défendre notre victoire aux 24 Heures du Mans le mois prochain ! »

André Negrão
« C’était une course extrêmement piégeuse. Nous avons eu le droit à toutes les conditions et tous les types de pneumatiques, mais j’ai connu un bon triple relais avec deux heures et quarante minutes au volant. Pierre m’a ensuite relayé avec brio avant que Thomas ne fasse de l’excellent travail jusqu’à cet incident. Le résultat final est décevant et nous ne réalisons pas une bonne opération au championnat, mais le sport automobile est parfois ainsi et nous aborderons Le Mans en mode pleine attaque ! »

Pierre Ragues
« Après une si longue attente, c’est forcément dommage de finir cette course par un gros accident d’autant que nous étions très performants. L’important est toutefois que nous ayons su montrer le même niveau de performances qu’à Austin. La réussite n’était pas de notre côté et beaucoup de travail attend les mécaniciens, mais c’est dans les moments difficiles que l’on peut voir à quel point une équipe est unie. À nous de nous en servir pour revenir plus forts aux 24 Heures du Mans ! »

Thomas Laurent
« Je suis avant tout déçu et désolé pour envers l’équipe pour cette erreur impardonnable. Avant cela, le week-end était quasiment parfait avec une excellente prestation de la part de tous, et notamment des mécaniciens sur les ravitaillements et d’André et de Pierre en début de course. De mon côté, tout se passait bien jusqu’à cet accident. Cette deuxième place aurait pu faire du bien au mental avant d’aller au Mans, mais nous devons surtout retenir nos progrès avec une voiture désormais très performante en qualifications et facile à piloter en conditions de course. Je me sens également bien, je ne ressens aucune douleur et j’ai déjà hâte de viser la plus haute marche du podium sur mon circuit préféré ! »

CLASSEMENTS

2019 2020 LMP2 DRIVERS FIA ENDURANCE TROPHY AFTER SPA 2019 2020 LMP2 FIA WORLD ENDURANCE TEAMS TROPHY AFTER SPA