Podiums A470 WEC 2019-2020

logo Alpine Signatech Elf

18h30 – Signatech Alpine Elf lancée dans une folle remontée

  • L’équipe Signatech Alpine Elf est déjà engagée dans une véritable course contre la montre aux 24 Heures du Mans.
  • Victime d’une fuite d’eau au départ, l’Alpine A470 n°36 a perdu deux tours dans l’opération.
  • André Negrão, Thomas Laurent et Pierre Ragues ont depuis entamé une folle remontée au cœur du peloton.
A470 2020 Alpine Signatech news 08 13 1 min

Après la quatrième et dernière séance d’essais organisée vendredi matin, les débats reprenaient sur le Circuit de la Sarthe samedi à l’occasion d’un court warm-up de quinze minutes.

Disputé sur une piste séchante, celui-ci permettait à André Negrão d’effectuer un tour de reconnaissance dans ces conditions inédites cette semaine pendant que l’équipe procédait à une ultime vérification de tous les systèmes et procédures.

En début d’après-midi, les cinquante-neuf équipages venaient se positionner sur la grille en vue du départ, donné à 14h30. Chaussé de pneus slicks sur une piste quasiment sèche, André Negrão l’abordait avec l’objectif de se placer aux avant-postes de la catégorie LMP2.

Le Brésilien devait toutefois rentrer dès la fin du premier tour en raison d’une fuite au niveau d’un raccord du circuit d’eau. Après une intervention express des mécaniciens, André Negrão reprenait la piste sept minutes plus tard. Après un drive-through pour avoir franchi la ligne blanche à l’entrée des stands, l’Alpine A470 n°36 comptait finalement plus de deux boucles de retard sur les leaders.

Lancé dans une folle remontée, André Negrão n’abdiquait pas et enchaînait les dépassements sur les GTE Pro et GTE Am avant de céder le volant à Thomas Laurent après un double relais et une heure et demie d’action.

Le Français poursuivait les efforts de son équipier et réintégrait la première moitié du peloton dès l’entame de son triple relais à l’issue duquel Pierre Ragues le relayait.

Après quatre heures de course, l’équipage pointait au vingt-quatrième rang toutes catégories confondues et dans le top vingt en LMP2.

ILS ONT DIT


Philippe Sinault, Team principal Signatech Alpine Elf
« Ce n’est pas la manière la plus idéale de commencer une course de vingt-quatre heures. Nous avons subi une grosse fuite d’eau en raison d’un raccord du circuit d’eau s’étant déconnecté. Nous pensons que cela est peut-être dû à un contact dans la courbe Dunlop au départ. Nous avons pu le reconnecter, le repurger et repartir. Cela nous a coûté deux tours, mais nous allons continuer d’attaquer en espérant que le destin nous soit plus favorable lors des prochaines heures ! »

André Negrão
« Nous avons rencontré ce problème dès le début de course. Je pensais que cela était d’abord dû aux faibles vitesses et au manque d’air dans le peloton du tour de formation, mais le moteur s’est mis en mode sécurité à cause de la hausse des températures. Une fois le départ donné, je perdais de plus en plus de puissance jusqu’à des petites coupures dans les Hunaudières. J’ai décidé de rentrer aux stands au dernier moment, d’où le drive-through, mais l’équipe a réussi à résoudre ce souci. La voiture offrait d’excellentes sensations par la suite et nous continuons d’attaquer malgré nos deux tours de retard. Il reste vingt heures de course et tout peut arriver, tant en piste qu’au niveau des conditions, donc nous n’allons certainement pas baisser les bras ! »

 



sigle1