Podiums A470 WEC 2019-2020

logo Alpine Signatech Elf

Signatech Alpine Elf prête pour la rentrée

 

  •  Après 172 jours d’absence, le Championnat du Monde FIA WEC reprendra ses droits jeudi sur le Circuit de Spa-Francorchamps.
  • L’emblématique tracé belge accueillera la sixième des huit épreuves d’une saison 2019-2020 au calendrier remanié.
  • En embuscade dans la course au titre, l’équipe Signatech Alpine Elf jettera toutes ses forces dans la bataille pour défendre sa couronne.

A470 2020 Alpine Signatech news 08 13 1 min

Mis sur pause depuis que le drapeau à damier s’est abaissé sur Austin fin février, le Championnat du Monde FIA WEC s’apprête à retrouver la piste cette semaine à Spa-Francorchamps.

Après l’annulation des 1000 Miles de Sebring, la refonte du calendrier et l’organisation des 24 Heures du Mans Virtuelles, l’élite mondiale de l’endurance a désormais rendez-vous en Belgique pour la première des trois dernières manches de l’année.

Pour cette rentrée, l’équipe Signatech Alpine Elf évoluera sur un terrain qu’elle connaît bien. Situé au cœur de l’Ardenne belge, le tracé figure parmi les plus exigeants et appréciés de la planète avec ses dénivelés et ses virages techniques plaçant l’accent sur la finesse du pilotage et des réglages.

Malgré les redoutables défis de la piste wallonne, les hommes de Philippe Sinault pourront s’appuyer sur leur riche historique à Francorchamps depuis le retour d’Alpine au plus haut niveau du sport.

Dans la foulée de ses deux titres européens, la marque au A fléché y avait inscrit ses premiers points en Championnat du Monde FIA WEC avec l’Alpine A450b en 2015. Douze mois plus tard, l’Alpine A460 s’était imposée pour la première fois en terres belges lors d’une campagne ponctuée d’un premier sacre mondial.

Apparue en 2017, l’Alpine A470 a également rencontré le succès à Spa avec une pole position en ouverture de saison 2018-2019 et deux deuxièmes places lors de la reconquête de la couronne dans la catégorie LMP2.

Cette expérience devrait donc être un atout précieux pour les Bleus au moment de reprendre une bataille pour le titre plus ouverte que jamais puisqu’ils ne pointent qu’à trente unités des leaders alors que 116 points sont encore en jeu.

Privés de victoire par la rupture d’un disque de freins à Austin, Thomas Laurent, André Negrão et Pierre Ragues retrouveront avec impatience leur Alpine A470 n°36, déterminés à prendre leur revanche pour initier une dynamique victorieuse avant les 24 Heures du Mans (17-20 septembre) et les 8 Heures de Bahraïn (19-21 novembre).

L’équipe Signatech Alpine Elf mettra également cette rentrée à profit pour s’adapter aux nouvelles procédures sanitaires qui seront en vigueur au cœur du paddock du Championnat du Monde FIA WEC tout au long du sprint final.

Trente-et-une voitures, dont dix engagées dans la catégorie LMP2, seront présentes en Belgique où les conditions météorologiques s’annoncent aussi indécises au cœur de l’été qu’aux dates traditionnelles début mai.

Les équipages seront en piste dès jeudi pour l’occasion de la première séance d’essais libres. Deux autres sessions suivront vendredi avant les qualifications en début de soirée. Le départ des Total 6 Heures de Spa-Francorchamps sera donné le lendemain à 13h30.

Ils ont dit

Philippe Sinault, Team principal Signatech Alpine Elf
« Nous sommes avant tout très heureux de pouvoir reprendre le championnat et de faire ce pour quoi nous nous levons tous les matins. Nous tenons à saluer le travail des instances fédérales et des organisateurs ayant su prendre les bonnes décisions pour nous permettre de retrouver un terrain d’expression. La communion avec le public nous manquera, mais il s’agit d’une première étape indispensable. Nous remercions aussi tous nos partenaires pour la solidarité dont ils ont fait preuve lors de cette période d’incertitude. La pause a été très longue pour tout le monde et l’équipe et la voiture sont plus que prêtes pour ce rendez-vous. Nous sommes très enthousiastes et impatients d’y être et notre objectif est de poursuivre sur la spirale positive vue à Austin. Les pilotes sont rôdés, notamment Thomas et André qui ont roulé à Spa le week-end dernier, et une partie de l’équipe technique est déjà en ordre de marche puisque nous sommes chargés de l’exploitation d’un prototype dans le cadre de l’ELMS. Sur ce circuit où nous cernons plutôt bien des sujets tels que la performance, l’évolution de la voiture ou encore son comportement, l’important sera de s’adapter aux conditions, d’affiner les réglages et de privilégier le roulage de Pierre pour qu’il soit fin prêt au départ. Le côté préparation des 24 Heures du Mans sera un peu moins vrai qu’à l’accoutumée comme il s’agit davantage d’une rentrée que d’un examen blanc, mais nous ne devons pas oublier les enjeux qui doivent être notre élément moteur. Nous devons rester en lice pour le titre afin de défendre notre couronne et il faudra absolument prendre de gros points et jouer le podium pour y parvenir. »

Programme

JEUDI 13 AOÛT
16h25-17h55 : essais libres 1

VENDREDI 14 AOÛT
9h30-11h00 : essais libres 2
14h00-15h00 : essais libres 3
18h30-18h50 : qualifications LMP1 / LMP2

SAMEDI 15 AOÛT
13h30-19h30 : Total 6 Heures de Spa-Francorchamps


sigle1