Podiums A470 WEC 2019-2020

logo signatech alpine matmut

23h00 : Signatech Alpine Matmut engagé dans un bras de fer nocturne aux 24 Heures du Mans

  • Au tiers des 24 Heures du Mans, le rythme entre les quatre premiers de la catégorie LMP2 est toujours aussi effréné.
  • Après plusieurs rebondissements, l’Alpine A470 a débuté une longue nuit en se maintenant au coeur de cette bagarre.
Alpine news 2018 juin 16 23h00

Pointée à la deuxième place à 18h00, l’Alpine A470 n°36 restait aux mains d’André Negrão pendant une heure supplémentaire. Le Brésilien perdait du temps à cause d’une première neutralisation de la voiture de sécurité et il passait le relais à Pierre Thiriet après quatre heures de course.

Le Vosgien n’avait guère le temps de se mettre en action, puisqu’une nouvelle neutralisation était nécessaire après la sortie de piste d’un autre concurrent. La suite de son triple relais était ponctuée de nombreuses « slow zones », augmentant ou réduisant les écarts en fonction de la position des voitures sur le circuit.

Peu avant de s’arrêter, Pierre se faisait surprendre par les pneus froids après une double « slow zone ». Il partait en tête-à-queue et perdait une trentaine de secondes en manœuvrant pour repartir. 

Puis Nicolas Lapierre retrouvait l’habitacle de l’Alpine et il se mettait aussitôt en chasse de ses adversaires. Troisième après six heures, il était de nouveau pointé en deuxième position une heure plus tard. 

Avec le jeu des ravitaillement décalés entre les concurrents, l’Alpine occupait officiellement la troisième position à 23h00, seulement à quelques secondes du deuxième.

Ils ont dit

Philippe Sinault, Team principal Signatech Alpine Matmut

« Même si la course peut paraître relativement calme, le rythme est très élevé ! Pour l’instant, tout se déroule conformément à nos attentes, mis à part le tête-à-queue de Pierre qui nous fait perdre une trentaine de secondes. Avec ces 'slow zones', il est très difficile de garder les pneus en température et il s’est fait piéger, heureusement sans grande conséquence. En fonction des ravitaillements et des neutralisations, nous oscillons entre la deuxième et la quatrième place. La course devrait enfin se décanter pendant la nuit. »

Pierre Thiriet

« J’ai de très bonnes sensations avec la voiture, qui est bien équilibrée et qui nous permet de ne pas dégrader les pneus. Je suis évidemment déçu de m’être fait piéger dans le dernier tour de mon dernier relais. Il y avait deux ‘slow zones’ qui s’enchaînaient et j’ai été surpris par les pneus froids dans le virage d’Arnage. Heureusement, je n’ai pas touché le mur et j’ai pu repartir après quelques manœuvres. L’essentiel, c’est que Nico, André et moi soyons à l’aise et que nous puissions adopter un rythme élevé. Il faudra rester concentrés tout au long de cette nuit. »

Alpine news Pierre Thiriet

Alpine news logo