Podiums A470 WEC 2019-2020

Coup d’envoi de la saison du championnat du monde d’endurance, ce week-end. Tout le plateau se retrouve sur le circuit du Castellet pour le traditionnel prologue. Signatech-Alpine Matmut est de retour sur les circuits. Comme tout le plateau du championnat du monde d'endurance, l'Alpine A470 flanquée du numéro 36 a rendez-vous ces vendredi et samedi sur le circuit du Castellet.
Pour Philippe Sinault, patron de l'écurie berruyère engagée en LMP2, et toute son équipe, l'heure est à la concentration. Et à l'excitation.

Alpine A470 Paul Ricard 20

Le calendrier

« Le format du championnat change. Pour des raisons de marketing et de positionnement, notamment par rapport à la F1, les organisateurs du championnat du monde ont décidé de faire un championnat qui, à terme, commencera au mois d'octobre et se finira au soir des 24 Heures du Mans, l'épreuve majeure du calendrier. Ce sera à partir de 2020. Mais avant d'en arriver là, il faut faire une saison de transition. Cette saison 2018-2019 va durer 15 mois, on courra deux fois les 24 Heures du Mans, ça va être exceptionnel. »

Alpine A470 Paul Ricard 03

Une seule voiture

« En raison de ce calendrier, j'ai décidé de n'engager qu'une seule Alpine dans ce championnat, mais une bonne auto, capable de jouer la gagne sur cette super-saison. On ne peut pas se permettre de ne pas jouer la gagne cette saison. »

Alpine A470 Paul Ricard 36

L'Alpine A470

« L'Alpine A470 que nous engageons est exactement la même que celle de l'an passé. Il y a longtemps que ça ne nous était pas arrivé. Malgré tout, les ingénieurs ont toujours des choses à peaufiner, notamment sur les pneumatiques. On reste avec notre partenaire Dunlop mais les pneus ont un peu changé.

On a mis un peu de temps, l'année dernière, à appréhender l'auto avant de faire une belle fin de saison. On connaît vraiment bien la voiture. On part sur de réelles bonnes fondations. »

Alpine A470 Paul Ricard 01

L'équipage

L'A470 de l'écurie berruyère est confiée cette saison au trio de pilotes Nicolas Lapierre - Andre Negrao - Pierre Thiriet. « Nicolas reste dans la famille, on est avec lui dans la continuité et la qualité, dit Philippe Sinault. On a craint à un moment qu'il parte sur des projets LMP1 naissants mais il a joué la carte de la fidélité et de la famille, je l'en remercie. Ça prouve qu'il croit en l'Alpine et en l'équipe. Andre, lui, a été la révélation de l'année dernière ; il passe cette année pilote gold. Je suis très content de continuer avec lui, il a un réel potentiel.

Quant à Pierre, on se tournait autour depuis plusieurs années. On a la volonté de travailler ensemble, c'est un garçon qui a une grosse expérience, il a couru six fois Le Mans. Il arrive avec nous cette année, dans le bon timing.
Il y aura avec ce trio de pilotes de la sérénité, propice aux résultats. Il y a une vraie osmose entre ces trois garçons. »

Alpine A470 Paul Ricard 13

L'équipe

« On avait l'an dernier deux voitures mais j'ai décidé, avec une seule Alpine engagée cette année, de conserver tout le monde. Je pense qu'on a, si ce n'est la meilleure équipe, l'une des meilleures équipes du plateau LMP2. »

Alpine A470 equipe 2018

Les tests  d'avant saison

« On a roulé, comme chaque année, en Espagne à Motorland dans ce qu'on appelle les tests Dunlop. On a fait trois jours complets, beaucoup de kilomètres. C'était un rodage pour tout le monde. La grosse satisfaction a été de voir que Pierre est déjà proche des chronos de Nicolas ou Andre. On s'est remis très vite dans le bain. Mais la saison, et le travail, vont vraiment commencer ce week-end à l'occasion du prologue du championnat sur le circuit du Castellet.»

Les objectifs

« L'objectif est de gagner des courses et de jouer le titre. On sort d'une saison 2017 moins bonne qu'en 2016 (Signatech-Alpine avait été sacrée championne du monde LMP2, NDLR). Il faut rester sur la dynamique de la fin de saison 2017, où on avait enchaîné les podiums. On reste dans cet esprit. »

La concurrence

« On va retrouver les mêmes rivaux avec les Chinois du Jackie Chan DC Racing, les Russes du G-Drive Racing ou des Hollandais avec un nouveau châssis Dallara. Les équipes présentes dans le championnat du monde LMP2 sont rarement là pour faire de la figuration. Ce sera serré jusqu'au bout. »

L'état d'esprit

« À la veille ce prologue, on est excités comme des puces. On va encore faire un truc exceptionnel, on a encore la chance de faire ce qu'on aime, de participer à un championnat du monde et à la plus belle course du monde. C'est génial, d'autant plus avec la marque Alpine, qui a autour d'elle, et autour de nous, une belle communauté de fans. On a hâte ! »

Article LB.


A l'issue des 30h d'essais des différentes écuries, Alpine termine au second meilleur temps à 317/1000 de la dragonspeed #31.

Alpine A470 Paul Ricard temps


Interview de Nicolas Lapierre:

Au total, les trois hommes ont bouclé 148 tours avec l'A470, soit 857 kilomètres. Une belle répétition avant une entrée en compétition dès la semaine prochaine, puisque l'équipe français alignera Pierre Thiriet et André Negrao au départ des 4 Heures du Castellet en ELMS, afin de parfaire la préparation avant le grand saut dans le Championnat du monde, le mois prochain à Spa-Francorchamps. 

Auteur du meilleur chrono de la #36 lors du Prologue, en 1'41"088, soit la deuxième référence du plateau LMP2, Nicolas Lapierre tire le bilan des deux derniers jours au micro de Motorsport.com

Nicolas, comment s'est passé ce Prologue ?

Plutôt pas mal, on a pu tester pas mal de choses en vue de la course de la semaine prochaine, puis de Spa et du Mans, qui sont les deux prochaines échéances assez importantes pour nous. Pierre s'est bien intégré à l'équipe, c'était important pour nous. La voiture a la même base mais on a les nouveaux pneumatiques Dunlop, donc il a fallu faire quelques ajustements. Globalement ça s'est bien passé.

Ce sont des nouveaux pneus avec une nouvelle construction, une nouvelle gomme. On a cherché la performance et la fiabilité, qui sont les deux points importants en Endurance. Il y a eu pas mal de travail autour de ça.

Quel est l'intérêt de participer à la manche d'ouverture de l'ELMS ?

C'est plus pour la mise en place de l'équipe. Le roulage on en a assez mais c'est vrai que cette année il n'y a qu'une course avant les 24 Heures du Mans et c'est trop court. S'il arrive quoi que ce soit à Spa, on n'a pas le temps de s'ajuster. C'est important que l'équipe fasse cette première course avant de se lancer à Spa puis au Mans.

Comment se met en place la cohésion de l'équipage, ainsi que l'intégration de Pierre Thiriet ?

Ca s'est bien passé. Pierre est Français, c'est tout de suite plus facile, et puis je le connaissais quand même, ça fait quelques années qu'on le croise. Il connaît bien la discipline, il connaît pas mal la voiture. Il a une bonne pointe de vitesse aussi donc on essaie de l'accompagner pour qu'il comprenne les process de l'équipe. C'est un garçon intelligent. Et puis avec André on est sur la continuité donc ça facilite le travail de l'équipe. On connaît bien la maison donc ça fait un bon compromis : un peu de sang neuf et de la continuité, c'est important en Endurance.

Alpine A470 Paul Ricard Nicolas Lapierre

Le plateau LMP2 s'est quelque peu réduit en WEC durant l'intersaison...

Il y a toujours un bon niveau. C'est sûr qu'en quantité ça a un peu diminué. Maintenant, en variété c'est un peu mieux car il y a une Ligier, une Dallara, des pneus Michelin. Ca apporte de la nouveauté, c'est sympa. Et puis au Mans surtout, il y aura un plateau énorme. Ce sera une bataille super impressionnante.

Y a-t-il une approche différente avec le format de la Super Saison ?

C'est sûr que c'est un peu spécial, déjà d'avoir Le Mans aussi tôt dans l'année puis de l'avoir une nouvelle fois à la fin du championnat. Ca va changer un petit peu la stratégie. C'est nouveau pour nous donc on va y aller course après course. Ce ne sera pas évident, surtout pour l'édition 2019, de savoir s'il faudra jouer le championnat ou la course. 

Un an après sa naissance, l'ORECA 07 est-elle une auto qui a atteint ses limites ?

Il y a toujours des nouveaux petits trucs comme les nouveaux pneus. Il faut toujours s'adapter à ça, changer les réglages pour essayer de les faire fonctionner le mieux possible. Il y a encore un peu de travail, sur l'aérodynamisme. Après c'est sûr que c'est moins fondamental que l'an dernier, il n'y a pas de gros changements, mais on essaie de peaufiner tout ça. 

L'autorisation de changer les pneus en même temps que le ravitaillement en essence induit-elle des changements pour les pilotes ?

Au final, ils ont réduit la rapidité de remplissage du réservoir, donc les arrêts vont être quasiment aussi lents que l'an dernier. Par contre au niveau stratégie ça change pas mal de choses car les changements de pneus deviennent gratuits. Il y aura plus de stratégie au niveau des pneus, ça c'est sûr.

Durant l'hiver, a-t-il été question pour vous de regarder du côté du LMP1 ?

Évidemment il y a des opportunités tous les hivers. Maintenant, le programme chez Alpine est sympa, la Super Saison avec eux l'année où la voiture de route avec les premières livraisons ont lieu. La marque est dans une bonne dynamique, je suis content d'être ici. Pour moi c'était assez logique d'être ici.

Article Motorsport


Ils ont dit:

Philippe Sinault, Team principal Signatech Alpine Matmut

« Nous avons redécouvert le Circuit Paul Ricard, avec son nouveau revêtement encore plus agressif pour les pneumatiques. Lors de la première partie de notre programme, nous avons vite trouvé le niveau de performance escompté et nous avons pu basculer sur l’endurance, avec l’objectif d’exploiter sur la durée les nouvelles gommes Dunlop. Par rapport à l’an passé, je dirais que nous sommes plus vite arrivés dans la bonne fenêtre d’exploitation. Les trois pilotes ont bien travaillé : André a fait un très bon double relais le vendredi après-midi, Pierre s’est bien intégré en signant des temps proches de ses équipiers et Nico a assuré son rôle de leader, en passant beaucoup de temps avec les ingénieurs pour analyser les données. Nous sommes dans une bonne dynamique avant le début de la saison. »

Nicolas Lapierre :

« Notre programme était assez chargé, avec la poursuite de deux axes de travail principaux : l’évaluation des pneumatiques 2018 et l’intégration de Pierre à notre équipage. Même si ce circuit est très spécifique, nous avons essayé pas mal de choses, effectué des simulations de doubles relais et commencé à définir la configuration aérodynamique pour Spa. Les nouveaux pneus Dunlop sont plus performants, mais plus fragiles également. Nous avons travaillé pour adapter nos réglages en conséquence. La saison va démarrer très fort, avec les 24 Heures du Mans qui arriveront juste après Spa. »

André Negrão :

« En premier lieu, je dirais que nous étions tous heureux de nous retrouver et de préparer la saison ensemble. Lors de ces deux journées, nous avons beaucoup appris sur la voiture dans sa configuration 2018, conditionnée par l’arrivée des nouvelles gommes. Nous avons vite basculé sur le travail d’endurance, en enchaînant de longs runs. Cela nous a donné de bonnes sensations en vue des 4 Heures du Castellet, que nous attendons également avec impatience. La voiture, les pilotes, l’équipe technique : je crois que nous sommes tous plus forts que l’an passé. »

Pierre Thiriet :

« Je suis très heureux de faire partie de cette équipe, formée de passionnés avec qui il est très agréable d’échanger et de travailler. Je suis également satisfait du travail effectué ce week-end, avec de longues séries de tours qui m’ont permis de me mettre en confiance. Ce bagage sera important la semaine prochaine, lorsque nous disputerons la course d’ELMS avec André. C’est d’ailleurs une très belle opportunité pour accumuler encore plus d’expérience et de kilomètres en conditions de course. Je me sens très bien avant le début de la saison. »


PHOTOS

Alpine A470 Paul Ricard 02  Alpine A470 Paul Ricard 04  Alpine A470 Paul Ricard 05  Alpine A470 Paul Ricard 06 
 Alpine A470 Paul Ricard 07  Alpine A470 Paul Ricard 08  Alpine A470 Paul Ricard 09  Alpine A470 Paul Ricard 10
 Alpine A470 Paul Ricard 11  Alpine A470 Paul Ricard 12  Alpine A470 Paul Ricard 13  Alpine A470 Paul Ricard 14
Alpine A470 Paul Ricard 17 Alpine A470 Paul Ricard 20 Alpine A470 Paul Ricard 21 Alpine A470 Paul Ricard 22
 Alpine A470 Paul Ricard 26  Alpine A470 Paul Ricard 29  Alpine A470 Paul Ricard 30  Alpine A470 Paul Ricard 36

VIDEO

Alpine A470 Paul Ricard Nicolas Lapierre 2