Alpine A470 WEC 2017 Fuji

13/10: Les essais comptant pour les 6h d'endurance de Fuji ont commencé. Les pilotes de l'Alpine n°36 règlent et adaptent la voiture au circuit japonais.

Reconnaissance pédestre du circuit

Alpine A470 WEC 2017 Fuji pit walk

Breafing des pilotes

Alpine A470 WEC 2017 Fuji breafing Menezes Alpine A470 WEC 2017 Fuji breafing Lapierre

Essais 1 : La pluie et le brouillard se sont invités sur le circuit.

Alpine A470 WEC 2017 Fuji essais1

Essais 2:

Alpine A470 WEC 2017 Fuji essais2

Alpine A470 WEC 2017 Fuji essais2 1

Demain on se retrouve pour la troisième séance d'essais libres puis les qualifications.

14/10: Essais 3: Pour la troisième séance d'essais, les pilotes assurent une 5ème place. Le temps est humide, les nappes de brouillards gênent la visibilité.

Alpine A470 WEC 2017 Fuji essais3

Alpine A470 WEC 2017 Fuji essais3 1 Alpine A470 WEC 2017 Fuji essais3 2

Qualifications: Les qualifs sont terminées et l'Alpine partira dimanche en 4ème position.

Alpine A470 WEC 2017 Fuji qualifs

Alpine A470 WEC 2017 Fuji qualifs 1 Alpine A470 WEC 2017 Fuji qualifs 2

Alpine A470 WEC 2017 Fuji temps

Team Alpine Signatech Matmut:

Bernard Ollivier, Directeur général-adjoint d’Alpine
« Notre situation est assez simple : plus nous gagnons, plus nous devons continuer à gagner pour augmenter nos chances de conserver notre titre de 2016. Chaque course est donc essentielle – si ce n’est cruciale – dans cette optique. Toute l’équipe est ‘à bloc’, c’est formidable de sentir cette motivation sans limites pour faire gagner Alpine. Les pilotes, les mécaniciens et le management de l’équipe sont sur la même longueur d’ondes. Nous avons vu lors des dernières manches qu’aucun concurrent n’est invincible et nous jetons toutes nos forces dans la bataille. Je m’attends à une course très disputée sur ce circuit complexe, d’autant que la météo pourrait ajouter une touche de wasabi à la compétition. Les 6 Heures de Fuji constituent un rendez-vous d’autant plus important que le Japon a été, est et sera un pays très important pour Alpine. Avant l’ouverture des pré-réservations de l’A110 en 2018, j’irai à la rencontre de médias japonais pour leur parler de notre belle marque et accompagner ce futur lancement. »

Philippe Sinault, Team principal Signatech Alpine Matmut
« Nous allons attaquer la tournée asiatique avec l’ambition de rester sur la même dynamique. Nous sommes dans une position de chasseurs, avec deux cibles à atteindre. Il y a maintenant une troisième force dans la course au titre et cela forcera les leaders à prendre plus de risques. En gagnant à Austin, nous avons prouvé que nous sommes de retour à notre meilleur niveau. Au fil des courses, notre bibliothèque de connaissances de l’Alpine A470 et des pneus Dunlop s’est élargie et nous avons une bien meilleure capacité de réaction. Le défi de Fuji est différent de celui d’Austin. Le caractère varié du tracé fait qu’il n’y a pas de recette miracle en matière de réglages, mais nous avons toujours réussi à être performants sur ce circuit. La principale inconnue viendra de la météo, qui peut se déchainer fortement à cette période de l’année. Je suis d’autant plus optimiste que notre trio de pilotes fonctionne parfaitement. Nous avons amorcé un bon cycle et il faut en élargir le rayon pour que cela se poursuive jusqu’à Bahreïn. »

WEC 2017 Fuji course

15/10 8h30: Les conditions météorologiques perturbent le bon déroulement de la course des 6h de Fuji, pluie mais surtout brouillard dense. A plusieurs reprises le drapeau rouge est agité, la course interrompue. Nous attendons maintenant la fin de la neutralisation ou l'arrêt pur et simple de cette course.

A ce stade l'Alpine serait classée 2ème

15/10 9h38: La course doit reprendre à 9h50. Soit pour 10 minutes de course à peine. En fait c'est plutôt un tour d'honneur auquel nous aurons droit.

L'équipe Alpine A470#36,  Nicolas Lapierre Gustavo Menezes et André Négrao,

termine deuxième aux 6h de Fuji. Félicitations!

Alpine A470 WEC 2017 Fuji course

Alpine A470 WEC 2017 Fuji podium

Signatech Alpine Matmut est venu à bout des 6 Heures de Fuji, en décrochant ce dimanche la deuxième position au terme d’une course très mouvementée marquée par de nombreuses interruptions, conséquences de conditions météorologiques catastrophiques. La marque sportive du groupe Renault a su composer avec ces éléments, en livrant une solide prestation, grâce à un pilotage exemplaire de son trio Nicolas Lapierre, Gustavo Menezes et André Negrao. Au championnat, Alpine se rapproche toujours un peu plus de la tête.

C’était un dimanche bien compliqué pour les concurrents du WEC, avec une météo mêlant de fortes pluies et un brouillard épais. Les conditions étaient telles qu’elles ont nécessité plusieurs drapeaux rouges, et autant de régimes sous le Safety-Car. Une épreuve hachée, qui a bien causé des maux de tête aux pilotes et ingénieurs.

Alpine A470 WEC 2017 Fuji course 2 Alpine A470 WEC 2017 Fuji course 3 Alpine A470 WEC 2017 Fuji course 4

Alpine a toutefois fait le boulot, avec une A470 performante dans ces conditions, bien aidée par l’excellent pilotage de ses pilotes, capables de maîtriser le bolide sur une piste réellement difficile à appréhender. L’écurie tricolore peut néanmoins regretter une arrivée sous Safety-Car, alors que la #36 talonnait la Vaillante Rebellion, leader de la course. La victoire était à la portée d’Alpine.

" Deuxième position aux 6 Heures de Fuji dans des conditions météo extrêmes qui ne nous ont pas permis de lutter jusqu'au bout pour la victoire. Celle-ci était à porter de mains tant notre voiture et nos pilotes étaient performants sur une piste à l'adhérence précaire. Mais le temps de roulage effectif sur les 6h à vraiment été très réduit ", explique Alpine sur sa page Facebook.

Avec ce résultat, et en dépit d’une victoire proche, Alpine réalise une bonne opération au championnat puisque l’équipe devance sur le podium sa rivale et leader au classement, la Jackie Chan DC Racing #38. Trois points récupérés qui permettent à la marque tricolore de réduire l’écart à 25 unités, alors que deux courses sont encore à disputer.

Alpine A470 WEC 2017 Fuji course 5 Alpine A470 WEC 2017 Fuji course 6 Alpine A470 WEC 2017 Fuji course 7

Décrocher le titre ne sera pas simple et demandera un sans-faute sur cette fin de championnat, mais Alpine a les ressources pour poursuivre son excellente dynamique.

CR

Alpine A470 WEC 2017 Fuji classement

Classement des Alpines au WEC 2017

Team Alpine Signatech Matmut:

Bernard Ollivier, Directeur général-adjoint d’Alpine

« Nous avons vécu une course incroyable, avec de multiples rebondissements : six entrées de la voiture de sécurité, un ‘Full Course Yellow’, deux drapeaux rouges… En premier lieu, je tiens à féliciter la direction de course et l’organisation, qui ont tout fait pour que cette course ait bien lieu, ainsi que l’ensemble des pilotes qui ont démontré un niveau très relevé dans ces conditions extrêmes. Mais le sentiment qui prédomine est la déception. Notre voiture était la plus rapide, nos pilotes étaient extraordinaires et l’équipe adaptait en permanence sa stratégie. Si la course avait été à son terme, nous aurions pu rallier l’arrivée sans marquer d’arrêt supplémentaire et la victoire aurait sans doute été acquise. Malgré ce panache, le résultat n’est donc pas à la hauteur. En tous cas, je suis très fier de l’équipe Signatech Alpine Matmut. »

Philippe Sinault, Team principal Signatech Alpine Matmut

« C’est rageant de voir la victoire nous échapper, alors que nous étions les plus rapides. Les ingénieurs ont effectué un travail fantastique et notre voiture était la plus rapide dans ces conditions précaires. Notre stratégie était parfaite et nous avions tout mis en place pour ne plus avoir à ravitailler jusqu’à la fin. Nous étions sereins et les pilotes apportaient la dernière touche à cet effort collectif. Après la victoire acquise sous la canicule d’Austin, nous avons démontré que nous sommes désormais au plus haut niveau de performance, quelles que soient les conditions. Nous n’avons pas gagné, mais nous avons tout de même repris quelques points au leader du championnat. La fenêtre est plus étroite, mais nous allons continuer à tout donner jusqu’à la fin de la saison. »

Signatech Alpine Matmut n°36

Nicolas Lapierre

« Lors des qualifications, nous n’avions clairement pas le meilleur rythme et nous avons remis les choses à plat pour préparer la course. L’équipe Signatech Alpine Matmut a démontré sa capacité de réaction, car nous étions clairement les plus rapides aujourd’hui. Le résultat brut est donc plutôt frustrant, mais nous gardons des espoirs d’être titrés en réduisant l’écart avec les premiers. Il faudra compter avec nous lors des deux dernières manches ! »

André Negrão

« Après une entame de week-end assez difficile, nous avons beaucoup progressé dans nos réglages pour piste humide. Nous n’avons pas gagné alors que le potentiel était là, mais nous ne pouvons rien nous reprocher. Le brouillard n’était pas notre allié, mais nous terminons tout de même deuxième en conservant des chances de jouer le titre jusqu’à la fin. Rendez-vous en Chine ! »

Gustavo Menezes

« C’est bien la première fois que je monte sur un podium sans avoir pris le volant de la voiture ! Dans le garage, j’ai vécu avec passion les changements de stratégie et je partage la frustration de l’équipe, car nous avions les capacités de gagner cette course. Je ne peux qu’être impatient de me retrouver à bord de l’Alpine A470 à Shanghai… »