Le14/09 : L’équipage Signatech Alpine Matmut n°36 visera la victoire LMP2 lors de la prochaine manche du Championnat du Monde FIA WEC.

Les 6 Heures de COTA seront disputées à Austin (Texas) ce samedi 16 septembre.

L’Alpine A470 sera à nouveau pilotée par Nicolas Lapierre, André Negrão et Gustavo Menezes, qui évoluera à domicile.

Deux semaines après la manche mexicaine, le Championnat du Monde d’Endurance FIA WEC effectuera sa seconde halte sur le continent américain au Texas. Depuis 2012, le COTA – acronyme de Circuit Of The Americas – s’est imposé comme un rendez-vous très apprécié des équipes et des pilotes.

C’est notamment le cas pour l’équipe Signatech Alpine Matmut, qui y avait réalisé une prestation parfaite en 2016. Après avoir réalisé la pole position, l’Alpine A460 de Lapierre / Menezes / Richelmi s’était imposée avec plus d’un tour d’avance sur le deuxième !

Ces bons souvenirs ne font que renforcer les ambitions des Bleus pour cette sixième manche de la saison. L’Alpine A470 n°36 est sur une dynamique positive, comme en attestent le podium acquis au Nürburgring, puis la pole position et la deuxième place de Mexico City.

Grâce à ces résultats, Signatech Alpine Matmut occupe la troisième position du classement général des Équipes LMP2.

À Austin, l’équipe technique devra faire face à un challenge bien différent de celui de Mexico. À la fois rapide et technique, le tracé de 5,515 km comprend vingt virages, dont certains copiés sur les tracés de Silverstone et Hockenheim.

La montée abrupte suivant la ligne de départ est en revanche inédite. Parmi les points positifs, la présence de plusieurs zones de dépassement facilitera le travail des pilotes dans le trafic.

En revanche, la condition physique des forçats du volant sera soumise à rude épreuve. Le sens antihoraire du circuit – fatiguant pour les muscles du cou – et les 35°C environnants imposeront sans doute d’adapter la stratégie pour maintenir un rythme élevé.

Contrairement aux saisons précédentes, les pilotes ne pourront même pas compter sur la nuit pour se rafraichir, puisque le drapeau à damiers sera brandi avant le coucher du soleil.

Comme à Mexico, l’Alpine A470 n°36 sera pilotée par le Français Nicolas Lapierre, le Brésilien André Negrão et l’Américain Gustavo Menezes. Dès leur première association, l’équipage a démontré sa complémentarité et sa cohésion avec un très haut niveau de performance, en essais comme en course.

Les concurrents du FIA WEC prendront la piste jeudi, avec deux séances d’essais libres. Les qualifications se dérouleront vendredi après-midi, après une troisième séance d’entrainements. Le départ des 6 Heures de COTA sera donné dimanche à 12h00 heure locale (GMT-5), soit 19h00 heure française.

Ils ont dit

Bernard Ollivier, Directeur général-adjoint d’Alpine

« Cette course doit constituer une charnière dans notre saison. C’est le moment où nous devons confirmer ce que nous avons démontré lors des deux dernières courses. Cette dynamique a gonflé l’équipe à bloc et la victoire constituera notre objectif principal à Austin.

C’est un résultat nécessaire pour rester dans la course au titre jusqu’à la fin de la saison. Notre équipage reflète cette motivation et il est certain que Gustavo tient à marquer les esprits lors de son épreuve nationale.

Je serais ravi si nous pouvions répéter le scénario de 2016 ! Dans le même temps, nous savons à quel point l’Endurance peut être imprévisible. Rien n’est joué, dans un sens comme dans l’autre. »

Philippe Sinault, Team principal Signatech Alpine Matmut

« Les deux semaines entre Mexico et Austin ont permis à l’équipe de faire un bref retour en France. Après avoir terminé troisièmes en Allemagne et deuxièmes au Mexique, il nous reste une marche à gravir. Je pense que nous disposons maintenant du meilleur package pour disputer les dernières courses avec des ambitions à la hauteur de notre statut.

Le Circuit des Amériques présente un visage très différent de ce que nous avons connu il y a deux semaines. Le tracé constitué d’enfilades et de courbes rapides favorise la vitesse de pointe. Cette année encore, la chaleur sera difficile à gérer.

Malgré la climatisation dont sont maintenant équipées les LMP2, nous devrons être attentifs à la bonne forme des pilotes. Les pneus souffriront également beaucoup sur ces six heures. »

WEC 2017 COTA Teaser
 

La prochaine manche du championnat du monde d'endurance se déroulera à Austin en Amérique.

 WEC 2017 Cota Affiche

Essais 1: Le 14/09 de 19h à 20h30
Essais 2: Le 14/09 de 23h30 à 01h30
Essais 3: Le 15/09 de 17h00 à 18h00
Qualifs: Le 15/09 de 22h35 à 22h55
Course: Le 16/09 de 19h à 1h
Dimanche 10/09/2017
Dimanche 10/09/2017

15/09: L'équipe Alpine a débuté les essais sur le circuit de Cota à Austin.

Alpine A470 WEC 2017 course3

Essais 1: A la fin de la première séance d'essais, l'équipe termine 3ème.

Alpine A470 WEC 2017 essais1

Alpine A470 WEC 2017 course10 Alpine A470 WEC 2017 course11 Alpine A470 WEC 2017 course12

Essais 2: perte d'une place, les pilotes peaufinent les réglages et les courbes du circuit.

Alpine A470 WEC 2017 essais2

Alpine A470 WEC 2017 course4 Alpine A470 WEC 2017 course5 Alpine A470 WEC 2017 course6

Essais 3: Alpine termine 5ème. Les qualifs s'annoncent mal.

Alpine A470 WEC 2017 essais3

Alpine A470 WEC 2017 course13 Alpine A470 WEC 2017 course14 Alpine A470 WEC 2017 course15

Qualifications: La course automobile n'étant pas une science exacte, le talent de notre équipe a cree la surprise en donnant le meilleur d'elle même, l'A470#36 termine en pôle position. La deuxième pôle position de l'année, rappelons le. Excellent pour la course de demain.

Alpine A470 WEC 2017 qualifs

Alpine A470 WEC 2017 course7 Alpine A470 WEC 2017 course8

Alpine A470 WEC 2017 course9

Alpine A470 WEC 2017 temps

Alpine A470 WEC 2017 interview qualifs

Nicolas Lapierre (Alpine A470-Gibson n°36, Signatech Alpine Matmut, pole position LMP2), interview post-qualifs.

"Depuis que nous sommes arrivés ici, nous nous sommes battus avec de petits problèmes, mais nous avons bien progressé pendant la semaine et nous en sommes là aujourd'hui, ce qui est formidable.

"Nous avions également fait la pole position à Mexico, mais nous avions souffert pour garder le rythme en course, et maintenant il faut nous concentrer là-dessus. Pendant les essais libres, nous avons vraiment travaillé dur en vue de la course, alors nous espérons être meilleurs qu'à Mexico, et pouvoir nous battre pour la victoire."

 

Vendredi 16/09/2017

Deuxième victoire consécutive de Signatech Alpine sur le Circuit des Amériques

Lauréate 2016 du Trophée Endurance FIA de la catégorie, Signatech Alpine Matmut double la mise en Amérique du Nord, avec une deuxième victoire de rang sur le Circuit des Amériques.

Alpine A470 WEC 2017 podiumNicolas Lapierre , André Negrao  et Gustavo Menezes montent sur la plus haute marche du podium texan pour la deuxième année consécutive. Seul Américain du plateau cette année, Gustavo Menezes était particulièrement heureux d’être à nouveau victorieux à domicile.
Mais les « Bleus » ont connu une grosse frayeur en fin de course, lorsqu’il a fallu changer – à 12 minutes de l’arrivée ! – la partie arrière de leur Alpine A470.

Alpine A470 WEC 2017 course 9
Mais à ce moment, l’avance de Menezes était suffisante pour voir le drapeau à damier en vainqueur, devant les deux voitures du team Vaillante Rebellion.

 Alpine A470 WEC 2017 podium1

 FÉLICITATIONS, ALPINE MONTE SUR LA PLUS HAUTE MARCHE DU PODIUM !!
L'ECART SE RESERRE ENTRE LES TROIS PREMIERS DU CLASSEMENT ET LA COMPETITION DEVIENT PLUS APRE!!

Alpine A470 WEC 2017 podium2

Bernard Ollivier, Directeur général-adjoint d’Alpine

«À Austin, Alpine a réalisé un carton plein avec la pole position, la victoire et le record du tour. Nous souhaitions que cette course constitue un tournant dans notre saison : l’objectif est atteint. L’équipe a su trouver les meilleurs réglages et mettre en place une stratégie offensive pour aller chercher cette première victoire de la saison. Les trois pilotes ont su exploiter le package mis à leur disposition et ils ont tous fait preuve de panache pour dépasser leurs concurrents et creuser l’écart. L’Alpine A470 semble avoir trouvé son rythme de croisière et nous comptons bien poursuivre sur notre lancée en Asie, pour défendre notre titre jusqu’au bout ! »

Philippe Sinault, Team principal Signatech Alpine Matmut

Nous avions choisi d’appliquer une stratégie qui avait déjà bien fonctionné en 2016. En utilisant les pneus durs, nous acceptions d’être un peu moins performants sur un tour, sachant que cela paierait sur l’ensemble de la course. Dès le premier relais, nous avons vu que nous étions plus rapides que la concurrence, qui devait gérer la dégradation de ses gommes. Avec la voiture de sécurité, l’écart a été réduit à néant, mais nous savions que nous pourrions reconstruire cette avance. Tout aurait pu basculer lors du dernier arrêt, avec le changement de bloc arrière imposé par la direction de course. Cette manipulation n’a rien d’anodin, mais les gars ont été parfaits. L’objectif de remporter la course a été atteint. Nous serons dans la bagarre jusqu’à la fin de la saison ! »

L'Equipe Signatech Alpine Matmut n°36

Nicolas Lapierre

« Je suis content pour toute l’équipe Signatech Alpine Matmut ! Nous avions le rythme pour gagner très largement. Quelques faits et incidents de course nous ont un peu compliqué la tâche, mais personne n’a paniqué et nous avons décroché cette victoire tant attendue. C’est un moment important, après lequel nous courrions depuis le début de la saison. Il s’agit également d’une bonne opération pour le championnat. »

Gustavo Menezes

« C’était une course fantastique grâce à une stratégie parfaitement maîtrisée. C’était difficile d’accepter de perdre nos quarante secondes d’avance lorsque la voiture de sécurité est entrée, mais nous avons aussitôt repris le large. André et Nico ont fait du super boulot par la suite. Mon dernier relais n’a pas été évident, je devais attaquer pour compenser le changement de bloc arrière. Je dois reconnaître que ça n’était pas si difficile, car la voiture était vraiment fantastique à piloter. Bravo à tous, je suis très fier de gagner chez moi, aux États-Unis ! »

André Negrão

« Nous l’avons fait ! Toute l’équipe mérite vraiment cette victoire et je suis très heureux d’y avoir contribué. J’ai déjà l’esprit tourné vers le Japon, car nous avons entamé notre retour au classement général et je pense que nous avons le potentiel pour poursuivre de la sorte jusqu’à la fin de la saison. »

Le doublé ! Après 2016, Signatech-Alpine Matmut s’est à nouveau imposée à Austin dans les Six Heures du Circuit des Amériques, dans la nuit de samedi à dimanche. Une grosse satisfaction pour Philippe Sinault et ses équipes. Et un beau rapproché au général.

C'était l'objectif clairement annoncé. En arrivant aux États-Unis, Philippe Sinault, patron de l'écurie berruyère Signatech-Alpine, avait fixé le cap sur la victoire. Après une troisième puis une deuxième places, l'heure était venue de concrétiser. Alors, quelques instants après le drapeau à damier, la victoire n'était que plus savoureuse. « On l'a fait, exulte le pilote Andre Negrao. Toute l'équipe mérite vraiment cette victoire. »

« Un moment important, après lequel nous courions depuis le début de la saison »

« Nous avions choisi d'appliquer une stratégie qui avait déjà bien fonctionné en 2016, raconte Philippe Sinault. En utilisant les pneus durs, nous acceptions d'être un peu moins performants sur un tour, sachant que cela paierait sur l'ensemble de la course. Dès le premier relais, nous avons vu que nous étions plus rapides que la concurrence, qui devait gérer la dégradation de ses gommes. »

Partie en pole position, l'Alpine n°36 a un temps cédé les commandes de la course au prototype n°37 du Jackie Chan DC Racing. Pas bien longtemps puisque Negrao s'est rapidement remis en tête de peloton. Et à mi-course, Nicolas Lapierre avait porté l'avance de la flèche bleue à plus de 30 secondes.

Mais une intervention du safety car a vite réduit à néant cet écart. « Mais nous savions que nous pourrions reconstruire cette avance », explique Philippe Sinault. Aussitôt dit, aussitôt fait, Gustavo Menezes reprenait une cinquantaine de secondes d'avance sur la concurrence. Le trio Lapierre-Menezes-Negrao fonçait vers la victoire, la première de la saison pour l'écurie berruyère.

Périlleux dernier arrêt au stand Sauf que dans les derniers instants de l'épreuve, la direction de course a imposé à l'Alpine un passage au stand pour changer le bloc arrière et réparer un feu défectueux. « Tout aurait pu basculer lors de cet arrêt, dit Sinault. Cette manipulation n'a rien d'anodin, mais les gars ont été parfaits. L'objectif de remporter la course a été atteint. »

« Mon dernier relais n'a pas été évident, je devais attaquer pour compenser le changement de bloc arrière, raconte le pilote américain Gustavo Menezes. Je dois reconnaître que ça n'était pas si difficile, car la voiture était vraiment fantastique à piloter. Je suis très fier de gagner chez moi ! » « C'est un moment important, après lequel nous courions depuis le début de la saison, réagit de son côté Nicolas Lapierre. Il s'agit également d'une bonne opération pour le championnat. »

Oui, le classement se resserre en tête du LMP2. Lors des trois dernières courses, l'équipage n°36 est celui qui a marqué le plus de points. Au général, Signatech Alpine n'est plus qu'à 8 points du deuxième et à 28 unités du leader. La prochaine manche du championnat aura lieu à Fuji (Japon) le 15 octobre. « Nous serons dans la bagarre jusqu'à la fin de la saison ! », promet Philippe Sinault.

Les moments forts de la course

Alpine A470 Signatech Matmut WEC 2017 highlights