Deux valent mieux qu'une, visiblement. Alpine aligne en effet deux A460 en championnat du monde d'endurance, cette saison. Pour le plus grand bonheur de Philippe Sinault, le boss de Signatech.

« Un vrai gain sur les connaissances du véhicule »

« L'apprentissage va être accéléré de façon exponentielle du fait d'avoir deux voitures, assure-t-il. Quand tu n'as qu'une voiture, tu fais des choix, plus de compromis. Là, avec deux véhicules, on va pouvoir peaufiner les réglages et rechercher sur les deux voitures les meilleurs ajustements. Donc, on va aller beaucoup plus vite. C'est un vrai gain sur les connaissances du véhicule. »

En plus des apprentissages technologiques et de comportement de l'Alpine, le patron berruyer précise que « sportivement, ça double les chances de marquer des points, notamment sur une course comme le Mans ». Ce sera pour les 18 et 19 juin prochains.

En attendant Signatech Alpine va faire ses premiers pas de la saison à Silvertsone ce week-end (lire ci-contre). Et Philippe Sinault a déjà un exemple concret de l'intérêt d'avoir deux voitures.

 

« Ils annoncent de la pluie vendredi. Sur une automobile, je vais utiliser des pneus pluies et intermédiaires, et sur l'autre une combinaison peut-être plus exotique, explique-t-il. Cela permettra de mettre le doigt sur des réglages plus pertinents. »

Les bénéfices devraient donc se récolter rapidement cette saison.