Alpine se présente à la Journée Test des 24 Heures du Mans sur un excellent résultat ! Nicolas Lapierre, Gustavo Menezes et Stéphane Richelmi ont remporté la course des 6 Heures de Spa-Francorchamps avec leur Alpine A460 n°36, et toute l’équipe a logiquement de solides ambitions pour la grande épreuve du Mans. Nelson Panciatici, pilote sur l’Alpine A460 n°35, nous explique le programme de dimanche.

Alpine A460 journee test le Mans

« Il va falloir reprendre ses marques le plus vite possible pour s’occuper ensuite des réglages de la voiture. C’est une opportunité unique de pouvoir travailler sur le circuit des 24 heures du Mans qui a des spécificités que l’on ne trouve sur aucun autre circuit. On va aussi se concentrer sur l’exploitation des pneumatiques dont on commence à bien connaitre le fonctionnement, c’est un élément important dans la réussite et encore plus aux 24 Heures du Mans ! ». Programme studieux en perspective pour l’équipe Alpine qui dispose cette année de deux voitures engagées. Un réel gain de productivité est attendu du fait de ce double engagement, car les six pilotes, et toute l’équipe technique Alpine, travaillent en synergie. « Même si la piste sera encore « verte » (c'est à dire sâle du fait de son utilisation par des véhicules particuliers le reste de l'année, ndlr), les informations récoltées seront primordiales pour la course, avec deux voitures on a un avantage sur la concurrence, à nous de capitaliser cet avantage ».

Contraint à l’abandon en Belgique suite à un contact avec une autre voiture, Nelson Panciatici et ses équipiers chinois, David Cheng et Ho-Pin Tung, avaient décroché une septième place en LM P2 lors de la manche de Silverstone. Un début de saison un peu compliqué, mais le potentiel est là. David Cheng notamment avait montré qu’il pouvait être rapide lors du Prologue du Championnat du Monde d’Endurance (WEC), signant le quatrième meilleur temps de la catégorie LM P2, juste devant un certain Bruno Senna. « Nous avons une bonne cohésion avec mes coéquipiers, David Cheng et Ho Pin Tung, c’est important pour cette course. J‘ai vraiment hâte d’y être et de retrouver les sensations dans les portions comme les virages Porsche. C’est une épreuve magique, j’attends ça avec impatience depuis bientôt un an ! ».

« Chaque année, c’est vraiment extraordinaire de s’élancer à l’assaut de cette piste mythique. Le premier tour provoque une excitation particulière, puis il faut se réhabituer aux points de repère et aux spécificités du tracé. Ce n’est pas évident car le niveau d’adhérence évolue à chaque tour. C’était une journée importante qu’il ne fallait surtout pas rater. Sur le plan technique, nous nous sommes concentrés sur de longs relais pour tester l’endurance et la performance des pneumatiques Dunlop. Comme les conditions météo sont restées constantes tout au long de la journée, nous avons pu travailler sereinement. Les données récoltées sur les deux voitures vont nous permettre de savoir exactement où nous en sommes et de bien préparer la course, ce qui est le plus important !

Mes coéquipiers David Cheng et Ho Pin Tung ont répondu présents, on peut dire que nous sommes prêts, mais nous devons toutefois rester humbles pour cette course extrêmement difficile. Un seul petit regret, n’avoir pas pu faire une simulation de qualification. Cette journée nous a mis en confiance, je suis vraiment impatient d’être à la course car j’ai de très bons souvenirs, notamment en 2014 quand nous sommes montés sur le podium en LMP2 ! »

Rendez-vous pour Nelson Panciatici, l’équipe Alpine et tous les supporters du défi français dès dimanche. Les voitures prendront la piste à partir de 9 heures !

Article de LeMans.org