La victoire acquise ce dimanche par Alpine à l'occasion des 6 Heures de Spa-Francorchamps permet à l'écurie française d'aborder dans les meilleures conditions possibles les 24 Heures du Mans. Programmée les 18 et 19 juin prochains, l'épreuve mancelle reste le but ultime de toute marque mythique, et Alpine aspire à jouer les premiers rôles dans la catégorie LMP2.

" Cette victoire est véritablement celle de toute l’équipe ", commente Philippe Sinault, le Team principal de Signatech-Alpine. " C’est un énorme boost de confiance avant les 24 Heures du Mans. Nous avons encore des progrès à faire, des petites choses à faire évoluer, mais nous savons dans quelle direction aller. "

" Après les célébrations, tout le monde va capitaliser sur les enseignements de Spa et nous arriverons au Mans avec une motivation décuplée ", renchérit Bernard Ollivier, le Directeur général-adjoint d’Alpine.

Alpine A460 35 WEC Spa Francorchamps 02


Alpine affiche depuis le début de la saison une montée en puissance impressionnante. En plus de réussir à exploiter la nouvelle A460, la marque tricolore a mis en place un nouveau trio convaincant, composé de l'expérimenté Nicolas Lapierre et de deux jeunes loups Stéphane Richelmi et Gustavo Menezes. Avec le succès de ce week-end, cet équipage occupe la tête du classement des pilotes.

" Cette course nous a procuré beaucoup d’émotions, avec en conclusion la première victoire de l’Alpine A460. Je retiendrai surtout le panache dont l’équipe a fait preuve, car c’est une notion particulièrement importante chez Alpine. Ce résultat confirme également la pertinence de nos choix pour cette saison 2016 ", souligne Bernard Ollivier.

Décisif dans la victoire, Nicolas Lapierre n'a d'ailleurs laissé personne indifférent.

" Nicolas a été exceptionnel ", considère Gustavo Menezes. " Non seulement il nous apporte beaucoup en dehors de la voiture, mais il sait aussi faire la différence derrière le volant. "

" À un peu plus d’une heure de l’arrivée, j’étais en train de dire qu’il pouvait encore se passer beaucoup de choses lorsque j’ai vu la voiture de sécurité qui entrait en piste après l’accident dans le Raidillon ", explique pour sa part Stéphane Richelmi.

" La situation devenait plus compliquée pour nous, mais Nicolas a fait la différence. On voit toute son expérience de l’Endurance dans ce genre de situation ! De mon côté, je pense avoir bien progressé depuis Silverstone et je dois remercier l’équipe pour son aide ", ajoute-t-il.

Alpine A460 36 WEC Spa Francorchamps 06


En plus d'être rapide, Nicolas Lapierre a en effet été impressionnant de part l'intelligence de son pilotage et l'agressivité dont il a fait preuve pour prendre le commandement de la course à cinq minutes de la fin.

" C’était une belle course mais nous n’avons jamais pu nous relâcher ! ", commente-t-il. " Certes, nous avions une minute et demie d’avance, mais l’entrée de la voiture de sécurité a ruiné notre stratégie. Il fallait alors attaquer pour creuser un écart avant de faire un ‘splash’ dans les derniers tours. "

" Mon dépassement sur Derani était assez sympa, j’ai vu que je pouvais profiter de la présence d’un retardataire pour le surprendre. Je suis content pour l’équipe qui a fait un super travail, mais aussi pour mes équipiers qui ont beaucoup progressé ", ajoute Nicolas Lapierre.

La belle performance de l'A460 n°36 contraste avec celle de la n°35 dont la course a été une succession de difficultés, malgré un solide rythme. Poussée à l'abandon après une touchette avec une GT à la fin de la course, cette prestation permet à Alpine de garder les pieds sur terre et de se rappeler des difficultés de l'Endurance.

Alpine A460 36 WEC Spa Francorchamps 24


" Grâce à notre constance, nous n’étions pas loin du podium puisque nous occupions la quatrième place à deux heures de la fin ", explique Nelson Panciatici. " Peu avant l’arrivée, c’est un accrochage avec une GT qui a mis fin à notre course. En crevant, la roue arrière a commencé à arracher le capot et j’ai dû m’arrêter. Nous ne ratons pas un grand résultat, cela atténue la déception. "

" Malgré des qualifications qui n’ont pas facilité notre début de course, je pense que nous avons démontré notre valeur ", se rassure Ho-Ping Tung. " Lors des premiers relais, nous avons effectué une belle remontée et nous étions proches des voitures de tête. Mais comme à Silverstone, nous n’avons pas eu la réussite nécessaire pour concrétiser le potentiel. "

" Nous sommes déjà tournés vers Le Mans, nous savons que nous aurons les atouts en main ", ajoute David Cheng.

Les 24 Heures du Mans 2016 s'annoncent comme un cru exceptionnel, avec des LMP1 officielles extrêmement fragiles, de quoi promettre quelques rebondissements ! La bataille aperçue dans toutes les catégories à Spa-Francorchamps laisse en outre augurer une belle compétition, avec pour Alpine de réels espoirs de se battre pour la victoire. Cela serait l'aboutissement de son récent engagement en sport automobile, après les titres acquis en ELMS. Rendez-vous en juin !

 

Article de confidential renault