Les premiers points d'Alpine en championnat du monde à Spa-Francorchamps le 2 mai 2015

Après une première course manquée, Alpine a pris sa revanche en inscrivant 12 points en Championnat du monde d'Endurance à l'issue de la seconde épreuve du WEC, disputée ce samedi après-midi sur le circuit de Spa-Francorchamps. La remontée va nécessiter beaucoup d'efforts!

Partie depuis la cinquième position sur la grille, l'A450B a livré une bonne prestation pour conserver cette place après six heures de course. La montée en puissance va s'affirmer et Alpine concrétisera , nous n'en doutons pas, ses objectifs.
 
 
Communiqué Renault

En terminant à la cinquième place LMP2 des 6 Heures de Spa-Francorchamps, l’équipe Signatech-Alpine marque ses premiers points en Championnat du Monde d’Endurance FIA (WEC).

Attendue sur le Circuit de Spa-Francorchamps pour lancer sa saison en Championnat du Monde, l’équipe Signatech-Alpine s’est montrée compétitive dès les essais.

Cinquième des LM P2 sur la grille de départ de cette seconde manche du calendrier, Nelson Panciatici tenait son rang au cœur du peloton durant la première heure de course.

En adaptant la stratégie pneumatiques, l’équipe Signatech-Alpine permettaient à Paul-Loup Chatin et Vincent Capillaire de profiter d’une grande régularité sur des doubles relais.

Et même si Vincent Capillaire affirmait ne pas encore avoir trouvé une position optimale dans l’Alpine A450b, il restait dans le rythme avant de voir Paul-Loup Chatin conclure cette course de six heures à la cinquième place du classement de la catégorie LM P2.

Philippe Sinault (Team Principal Signatech-Alpine) : " Nous atteignons l’objectif fixé avant cette course. Il reste un peu de frustration, car nous avions le potentiel de faire encore mieux. Tant sur la dégradation des pneumatiques, que sur l’adaptation de l’Alpine A450b à Vincent Capillaire, nous avons payé notre manque de roulage à Silverstone. Le bilan est néanmoins très positif avec nos premiers points en WEC. Nous pouvons aussi nous satisfaire de terminer l’épreuve sans le moindre problème de fiabilité. Il reste beaucoup de travail à faire avant Le Mans, mais nous sommes prêts à relever ce nouveau défi. "

Nelson Panciatici : " J’étais satisfait de mon premier relais. J’avais pu rester dans le rythme des leaders de la catégorie. Après le ravitaillement, les pneumatiques ont commencé à perdre de leur performance. L’écart s’est creusé. C’est assez frustrant, mais nous avons beaucoup appris grâce à cette course. "

Paul-Loup Chatin : " Je me suis vraiment appliqué à gérer les pneumatiques. Le relais de Nelson nous a beaucoup apporté sur ce point. Avec le plein d’essence, il fallait être prudent pour maximiser leur longévité. Et au fur et à mesure que l’Alpine A450b devenait plus légère, j’ai pu attaquer davantage. Je pense que nous n’étions pas très loin d’une exploitation optimale de la voiture durant une bonne partie de cette course. "

Vincent Capillaire : " Pour moi, ce fut une course très compliquée. Je n’étais pas bien installé dans le baquet. Durant mon double relais, je me suis battu pour faire perdre le moins de temps à l’équipe. C’est un apprentissage nécessaire et la preuve qu’il y a encore du travail avant d’aller au Mans. "
 
Le 01: Les qualifications permettent au team Alpine Signatech de conserver sa 5ème position avec un différentiel de 1,14 s avec les 1ers LMP2.
 
Avril 2015:
Le 31: Après 3 séances d'essais sur le cicuit de Spa-Francorchamps, l'Alpine A450 se classe 5ème avec un différentiel de 1,401 s par rapport à la 1ère LMP2, la Ligier JS P2 - Nissan. La pluie n'a pas favorisé les performances et réglages lors de la deuxième séance d'essais.