Quel sera le nom de la nouvelle Alpine 2016 ?

Selon de nouvelles sources, la future Alpine ne se nommera pas A120 ( coup de pub d'auto plus) mais Alpine Sport 1. "ça me rappelle quelque chose!". J'aurai préféré l'A710, dans la suite logique de la dernière Alpine construite, mais A120 est un redémarrage d'une série, ce qui tombe sous le sens. Les mois qui viennent nous le diront. En attendant voici de la lecture.


Article d'argus.fr

L'arrivée de la nouvelle Alpine, approche à grand pas. Elle sera en concession en 2016, mais dans moins de trois mois, on devrait en savoir davantage sur sa plastique. Quid de son nom ?

La marque Alpine renaîtra en 2016, c’est officiel et acté de la part de Renault. L’auto devrait même apparaitre sous la forme d’une étude de style probablement mi-juin 2015 en marge d’un évènement sportif de grande ampleur. Mais quel sera son nom ?

A110 comme son aînée ? 

Le concept-car Alpine Vision Gran Turismo (à droite) cultive la ressemblance avec son illustre aïeule A110 (à gauche) Comme le style de la future berlinette Alpine s’inspirera, sans toutefois verser dans le néo rétro, de son aînée A110, de nombreux observateurs pensent qu’elle pourrait logiquement en reprendre le patronyme. Une hypothèse qui a été formellement réfutée par Bernard Ollivier, le patron d’Alpine que nous avons rencontré lors du Festival Automobile International 2015.  Cette exposition célébrant les concept-cars fut l’occasion pour la marque de révéler une spectaculaire étude de style Alpine Vision Gran Turismo.


A710 pour perpertuer la lignée ?

L'Alpine A610 fut le dernier modèle produit par la marque en 1995. 21 ans après l’arrêt de l’Alpine A610, la marque pourrait baptiser son nouveau modèle d’un numéro en suivant : Alpine A710 par exemple. Un plus pour la continuité qu’Alpine souhaite préserver mais qui ne correspond pas à la philosophie minimaliste du nouveau projet. En effet, un monde sépare l’A110 reine des rallyes de l’opulente GT A610 à moteur V6. 


AS1 tient la route !

Parmi les diverses hypothèses, AS1 pour Alpine Sport 1 semble la plus réaliste. Elle permettrait à la marque de développer un catalogue selon deux axes : un qualificatif pour signifier la « famille » du modèle et un chiffre pour son positionnement.
Renault ne remplacera pas la Laguna Coupé, mais une telle silhouette serait parfaitement légitime sous le blason Alpine...
On imagine aisément selon cette nomenclature une diversification possible, pourquoi un coupé plus typé GT qui reprendrait le flambeau de l'actuelle Laguna Coupé...  
Avec des lignes aussi élégantes mises en valeur par un blason premium comme Alpine, le succès pourrait enfin être au rendez-vous.


Article de la Revue Automobile:

Attendue en 2016, la Berlinette Renault-Alpine de nouvelle génération portera le nom de AS1, pour Alpine Sport 1. Par la suite, des AS2, AS3, etc. pourraient voir le jour car un haut dirigeant de Renault confirme que le retour de l'iconique marque sportive se fera par le biais de toute une famille de modèles.

Alpine Sport 1, ou AS1 : tel est le nom qui a été choisi en haut lieu chez Renault et Renault Sport pour baptiser la nouvelle Alpine moderne qui sera commercialisée en 2016. Ce sont nos confrères britanniques d'Auto Express qui vendent la mèche, citant Bruno Ancelin, vice-président exécutif de Renault.

"Nous travaillons sur ce premier modèle, sachant qu'en plus de lui, nous travaillons aussi sur une gamme complète. Le premier modèle, que nous appelons AS1 pour Alpine Sport 1, sera vraiment une base pour les modèles complémentaires que nous avons en tête."

Une gamme Alpine
Au détour de ces deux phrases, on apprend en fait deux choses. Le nom de la Renault Alpine AS1 bien sûr, mais aussi le fait qu'elle ne sera pas seule dans la gamme. Si la cible de l'AS1 ressemble fortement à l'Alfa Romeo 4C, c'est carrément des marques comme Audi et Porsche qui seront visées par les prochains modèles.

Pour cela, après avoir été lâché en cours de route par Caterham, la nouvelle Société des Automobiles Alpine puisera dans tout le savoir-faire de l'Alliance Renault/Nissan, et même chez son associé Mercedes-Benz.

A terme dans la gamme Alpine, on pourrait aussi voir arriver un modèle plus "pratique" type coupé 4 places, mais aussi un modèle hybride. "Ce qui est sûr, c'est que nous ne pouvons faire revivre la marque avec un seul modèle" poursuit M. Ancelin. La question du SUV sera même posée en interne... Mais attention à ne pas faire n'importe quoi, Alpine, c'est sacré et c'est sérieux !


Article d'Auto Express:

AS1 Alpine pour lancer la nouvelle famille de voitures de sport de Renault Alpine

La renaissance de la marque Alpine est passée à la vitesse supérieure. Dans une interview exclusive avec le vice-président Renault exécutif, Bruno Ancelin, Auto Express a appris qu'une famille de modèles Alpine est prévue, qui suivrait la présentation de deux voitures de sport de la marque .

S'exprimant lors du Salon automobile de Genève , Ancelin a déclaré: "Nous travaillons sur la première voiture, ainsi que sur la cohérence de la gamme. Ainsi, le modèle numéro un, que nous appelons l' AS1 -.Alpine Sport 1- nous avons besoin de voir plus loin et de nous tourner vers les modèles complémentaires nous aurons dans la gamme "

Ancelin ne prend pas la renaissance de la marque Alpine historique à la légère - il parlait ouvertement de Audi et Porsche, ses rivaux sportifs de luxe. Pour assurer, Renault peut rivaliser à ce niveau, Alpine a évalué toutes les options pour gagner son pari, pensez à l'expertise des membres de l'alliance Nissan et Daimler.

• Renault Alpine voiture de sport en test

Le plan de relance du nom Alpine a été révélé de retour en 2012 Lorsque Renault et Caterham ont uni leurs forces pour co-développer une nouvelle voiture de sport. L'année dernière, cependant, les deux marques se séparèrent, et Renault prenait le contrôle total du projet. Le projet a subi un nouveau revers en été 2013, lorsque Carlos Tavares , acteur essentiel à la résurection de la marque Alpine, a quitté Renault pour devenir président de PSA Peugeot Citroën.

Ces écueils n'ont pas affecté l'élan de Renault dans le développement et la livraison de l'ensemble de la nouvelle gamme du modèle, avec la possibilité d'utiliser une technologie hybride plus pratique pour un usage quotidien est donc à l'étude.

"Ce dont nous sommes sûrs, c'est que nous ne pouvons pas faire revivre une marque ou créer une marque avec un modèle unique. Ce n'est pas durable d'avoir un modèle unique, c'est impossible ", a déclaré Ancelin.

"Par exemple, si vous voulez être durable sur certains marchés, vous avez besoin d'un hybride dans la gamme. Nous différencierons bien les modèles. "

"Quelle technologie et quel type de moteurs avez-vous besoin, quels type de carrosseries, toutes seront voitures de sport ou de certaines d'entre elles seront des SUV?" Le vice-président a répondu "Nous devons nous attaquer à toutes ces questions"

M. Ancelin n'a pas hésité à confirmer que le premier modèle doit être de "faible poids et une voiture sportive". Mais il a tenu à souligner, que ce projet ne sera pas précipité et que la rentabilité de la marque Alpine doit être établie en premier.