Podiums A110 Rally 2020

Présent pour la première fois au départ d’une épreuve au volant d’une Alpine A110 Rally, Manu Guigou a démontré toutes les qualités de sa nouvelle monture en s’imposant en deux-roues motrices au Rallye Mont-Blanc Morzine. Le Vauclusien s’est également offert trois meilleurs temps en spéciales pour se hisser sur le podium toutes catégories confondues.

A110 Rally Manu Guigou news1

En 1955, Jean Rédélé expliquait avoir choisi le nom Alpine en hommage au ­plaisir de conduire sur les routes de montagne, et en particulier celles des Alpes. Dix-huit ans plus tard, l’A110 faisait sensation en remportant la toute première manche du Championnat du Monde FIA des Rallyes sur ces mêmes spéciales. 
 
Ce week-end, une partie de l’histoire s’est répétée sur le parcours du Rallye Mont-Blanc Morzine.

Coup de tonnerre dès la première épreuve chronométrée du vendredi matin : sur les célèbres routes de Praz de Lys, pour la reprise du Championnat de France des Rallyes, le meilleur temps absolu est pour l’Alpine A110 Rally de Manu Guigou, devant les références de la scène nationale que sont les R5 quatre-roues motrices au nombre de 31 !
 
Cette performance était réitérée le lendemain puisque le châssis n°10 du modèle homologué FIA R-GT signait deux autres scratches lors de la deuxième étape alors que la bagarre était à son comble aux avant-postes. Le Vauclusien ralliait même l’arrivée au troisième rang du classement général et au premier de sa catégorie. 
 
« Ce premier rallye au volant de l’Alpine A110 Rally représentait en quelque sorte l’aboutissement de deux années de travail », confiait Manu Guigou en retrouvant le parc d’assistance. « Je suis très fier d’apporter ce premier podium à la marque Alpine ainsi que trois meilleurs temps absolus. C’est un retour au plus haut niveau ! Je crois que l’on peut vraiment dire que la voiture est bien née, d’autant que nous ne l’avons reçue que trois semaines avant le départ. Il faut donc saluer le travail du Team Joffroy qui a su rapidement adapter la voiture aux pneumatiques Pirelli P Zero RA et aux spécificités du rallye du Mont-Blanc. »
 
À l’aise sur ces spéciales, Manu Guigou augmentait progressivement l’écart sur ses poursuivants grâce à une série de dix meilleurs temps consécutifs en deux-roues motrices avant de gérer dans l’ultime boucle samedi après-midi. 
 
« J’ai abordé ce rallye en deux phases distinctes », expliquait Manu Guigou. « Dans un premier temps, j’ai repris la voiture en main pour être à l’aise à son volant en conditions de course. Il s’agissait de ma première compétition avec l’Alpine A110 Rally, donc j’ai avant tout voulu me construire petit à petit une avance face aux trois principaux concurrents que j’avais ciblés. J’ai poursuivi sur cette lancée le lendemain matin tout en restant concentré sur mon seul et unique but : prendre un maximum de points dans l’optique du championnat deux-roues motrices. Il ne fallait pas se tromper d’objectif et j’ai calé ma stratégie de course en fonction de celui-ci. »
 
Devant un public subjugué et de nombreux observateurs stupéfaits par les prestations de l’Alpine A110 Rally n°37, Manu Guigou totalisait finalement onze victoires en spéciales et trois scratches absolus sur l’ensemble des treize secteurs chronométrés du parcours. 
 
« Je tiens à remercier l’excellent travail mené conjointement par mon copilote Alexandre Coria et les ouvreurs. Cela m’a permis d’avoir des notes extrêmement précises tout au long du week-end, d’attaquer quand il le fallait et de gérer l’écart sur la dernière boucle. C’est aussi grâce à eux que ce résultat est un beau clin d’œil à l’histoire d’Alpine et il vient récompenser plusieurs mois consacrés à la préparation de cette échéance. Je veux également saluer Pirelli et ETS pour leur apport intrinsèque dans cette performance ainsi que l’équipe technique de Signatech nous ayant suivi ce week-end. »
 
Fort de ce résultat forgeant encore plus la légende d’Alpine, Manu Guigou conserve les commandes du Championnat de France deux-roues motrices avant le prochain rendez-vous au Rallye Cœur de France (25-27 septembre). 
 
« Je suis satisfait d’avoir fait le plein de points pour mon premier départ avec l’Alpine », concluait Manu Guigou. « Je suis également ravi pour tous nos partenaires, dont la confiance nous a permis d’ouvrir cette nouvelle aventure en beauté. Nous sommes en tête du classement général après le premier tiers de saison. Avec seulement quatre manches encore à disputer, il sera important de ne manquer aucune opportunité et nous avons déjà hâte d’être au prochain rendez-vous ! »