Podiums A110 Rally 2021

Manu Guigou offre à Alpine un retour victorieux au Monte Carlo

Pour le grand retour d’Alpine au Rallye Monte-Carlo, Manu Guigou et Alexandre Coria ont mené l’Alpine A110 Rally du Team Joffroy à la victoire dans la catégorie FIA R-GT pour un succès célébrant dignement le cinquantième anniversaire du triomphe historique de la marque fondée par Jean Rédélé sur cette épreuve mythique.

 

A110 Rally Manu Guigou news 2020 09 28

Rendez-vous incontournable du calendrier rallystique, le Rallye Monte-Carlo a vu Alpine monter en puissance en écrivant certaines des plus belles pages de son histoire sur son parcours sportif.

Après avoir rythmé la carrière de Jean Rédélé au début des années 1950, l’événement a été témoin de nombreux temps forts dans l’aventure de la marque au A fléché. Après la première victoire de classe de l’Alpine A108 de Jacques Feret en 1964, Ove Andersson y emmenait un triplé d’Alpine A110 1600S monopolisant le podium toutes catégories confondues en 1971 tandis que les Alpine A110 1800 menées par Jean-Claude Andruet répétaient cet exploit deux ans plus tard pour ouvrir la saison inaugurale du Championnat du Monde des Rallyes.

De retour sur les routes à l’origine de sa légende, Alpine comptait cinq équipages au départ. Si Manu Guigou et Alexandre Coria figuraient parmi les moins expérimentés sur l’épreuve, leur préparation allait leur permettre de faire la différence.

D’entrée dans le rythme dans des spéciales rendues extrêmement compliquées par le passage des trente-deux concurrents s’élançant devant lui, Manu Guigou signait le deuxième temps de l’ES1 avant de dominer l’ES2 pour boucler la première étape avec 1’45’’0 d’avance sur la deuxième Alpine tout en accrochant la vingt-deuxième place scratch parmi les quarante-deux quatre-roues motrices engagées.

« Notre travail mené en amont du rallye et durant nos deux séances d’essais a rapidement porté ses fruits », explique Manu Guigou. « Nous avons vite pu gérer notre course en prenant la tête dès la deuxième spéciale. Nous avons creusé l’écart au départ avant d’adapter notre rythme et de gérer notre avance en fonction du classement. »

Sérieux et appliqué, le pilote du Team Joffroy remportait deux des trois spéciales du vendredi matin pour consolider son avance et reléguer ses plus proches rivaux à près de quatre minutes. Manu dosait ensuite ses efforts avant d’affronter la neige et le verglas au menu du samedi, où il signait le scratch dans la première spéciale disputée de nuit et dans le brouillard avant le long voyage vers Monaco en milieu d’après-midi.

« Les conditions offraient toute la panoplie des difficultés du Rallye Monte-Carlo », détaille Manu. « Je ne suis pas le plus expérimenté pour en parler puisqu’il ne s’agissait que de mon premier Monte-Carlo, mais même Sébastien Ogier du haut de ses huit victoires sur l’épreuve a admis que le terrain était particulièrement sélectif avec des conditions hivernales en constante évolution entre brouillard, pluie, neige et verglas. Après le passage des trente-deux quatre-roues motrices avant nous, cela demandait énormément d’anticipation sur les réglages et les notes, mais je me suis vraiment senti à l’aise et je me suis régalé au volant de l’Alpine A110 Rally ! »

Dimanche, le Champion de France deux-roues motrices en titre abordait les quatre dernières spéciales avec un seul objectif en tête : rallier l’arrivée. Après un nouveau scratch dans l’ES11, Manu Guigou se classait vingt-deuxième toutes catégories confondues et faisait coup double en remportant le Monte-Carlo en FIA R-GT et en deux-roues motrices dès sa première participation.

« Je suis très content de cette belle victoire », résume Manu Guigou. « Cela nous a demandé beaucoup de travail et il s’agit véritablement d’un succès collectif. Les ouvreurs et Alexandre ont été remarquables de précision et d’adaptation malgré un terrain de jeu en constante évolution. En parallèle, le Team Joffroy a parfaitement su anticiper ce qui nous attendait sur les réglages et la mécanique et nous n’avons rencontré aucun problème. Enfin, Michelin nous a permis de profiter d’une adhérence maximale grâce à leur gamme de pneumatiques pour le Monte-Carlo. Nous finissons d’ailleurs premier équipage équipé de pneus Michelin. C’était vraiment une course d’équipe et chacun d’entre nous a apporté sa pierre à l’édifice pour obtenir cette victoire. À vrai dire, nous n’avions presque qu’à surveiller la météo, ajuster les réglages en fonction des spéciales, faire le plein et changer les pneus durant quatre jours ! »

« J’ai également senti beaucoup de ferveur envers Alpine et je souhaite saluer tous les passionnés de la marque dont le soutien a été l’un de nos moteurs dans ce travail de longue haleine. Je ressens aujourd’hui un peu de fierté à m’être imposé avec une Alpine au Rallye Monte-Carlo, cinquante ans après la victoire d’Ove Andersson et de l’Alpine A110 1600S en 1971. C’est incroyable de pouvoir assurer une continuité historique avec les plus beaux moments de la marque Alpine, encore plus à l’aube de sa renaissance, et je tiens aussi véritablement à remercier l’ensemble de mes partenaires sans qui rien de cela ne serait possible. J’ai désormais hâte de pouvoir vous dévoiler très prochainement la suite de mon programme sportif en 2021 ! »

Communiqué de Manu Guigou