Performantes sur un tour, les Alpine A470 peinent à conserver leurs pneus sur les longs relais. Signatech se concentrera sur la tenue des gommes à la Journée Test.

Les Alpine A470 devront confirmer leur potentiel aux 24 Heures du Mans après un début de saison en demi-teinte à Silverstone (Grande-Bretagne) et à Spa-Francorchamps (Belgique). Signatech se concentrera sur la tenue des pneus Dunlop sur les longs relais, un secteur sur lequel l’écurie de Philippe Sinault doit encore progresser, à l’occasion de la Journée Test du dimanche 4 juin.

« Après les deux premières courses de la saison, nous avons tiré des enseignements sur nos points forts et les axes sur lesquels nous devons progresser, commente le Team Principal de Signatech-Alpine. Nous savons que nous sommes performants sur un tour, en qualifications comme en course. Il faut cependant que nous appréhendions encore mieux l’exploitation des pneumatiques. »

« Au Mans, les contraintes sont énormes et nous devrons gérer le quota restreint par rapport à 2016. Nous porterons l’essentiel de nos efforts sur cet aspect, pour trouver le meilleur compromis entre performance, endurance et sécurité », précise Philippe Sinault.

Signatech-Alpine pourra difficilement faire mieux qu’en 2016 où elle a décroché la victoire en LMP2 et le titre en WEC. L’écurie tricolore fera confiance à Nelson Panciatici, Pierre Ragues et André Negrao sur la n°35, tandis que Romain Dumas (remplaçant de Nicolas Lapierre), Gustavo Menezes et Matt Rao seront présents sur la n°36. André Negrao sera le seul pilote de l’équipe à devoir réaliser au minimum 10 tours en tant que rookie au Mans.

« Nous abordons cette 85e édition des 24 Heures du Mans avec une forme d’excitation, propre aux grands évènements, ajoute Bernard Ollivier, le directeur général-adjoint d’Alpine. Il s’agit de la course la plus importante de l’année, et pas seulement parce qu’elle rapporte le double de points au classement du WEC. Alpine revient dans la Sarthe avec de l’ambition et une volonté irrépressible de démontrer sa valeur. Nous voulons être à la hauteur de nos exploits de l’an passé ! »

Article Auto Hebdo